Accueil Actualités Elections locales : Le COSCE déploie un dispositif de veille

Elections locales : Le COSCE déploie un dispositif de veille

0

Une situation Room électorale a été installée ce samedi. Cette initiative du collectif des organisations de la société civile pour les élections vise à surveiller le déroulement de ces élections sur l’ensemble du territoire.
Dans quelques heures, 6,6 millions d’électeurs seront appelés aux urnes pour élire les maires et les conseillers départementaux. L’enjeu de cette élection est de taille, les différentes scènes de violences et les tensions remarquées ça et là les illustrent à suffisance. Pour s’assurer du bon déroulement de ce scrutin du dimanche 23 janvier, le Collectif des Organisations de la Société Civile pour les Élections (COSCE) a décidé d’apporter sa contribution pour le bon déroulement de cet évènement. Le COSCE a installé une « situation room électorale » ce samedi. Ce mécanisme a été mis en place pour observer le scrutin dans le but de prévenir les éventuelles irrégularités pour éventuellement les faire corriger par l’ensemble des parties prenantes.
« Cette mission est composée d’une équipe de coordination opérationnelle du COSCE basée à Dakar, de 4 observateurs de long-terme et 336 observateurs de court-terme déployés sur l’ensemble des départements du pays », a précisé le Professeur Babacar Gueye président du comité de pilotage du programme Nietty Election. Cette dernière a été mise en œuvre par le COSCE pour contribuer « à la consolidation de la gouvernance politique et démocratique au Sénégal » et cette  situation room électorale entrerait dans la continuité de ce programme.
Installée à Dakar, la Situation Room électorale aura pour mission de collecter, vérifier et analyser les rapports d’observation de ces différents agents déployés sur le terrain. Dans le cadre de ses tâches, Babacar Gueye affirme que la mission gardera un œil vigilant sur « le caractère pacifique du scrutin ». « A cet égard, elle exhorte l’ensemble des acteurs et les populations à s’abstenir de tout acte de violence de nature à compromettre le déroulement apaisé du scrutin. Tel qu’édicté par la charte de la non-violence proposée par la société civile, les chefs religieux et les acteurs politiques », lance-t-il.
Par ailleurs, la mission d’observation électorale du COSCE (MOE/COSCE) par la voix de son président a annoncé qu’un point sur le déroulement des opérations de vote sera fait dimanche à la mi-journée. Au lendemain de ces élections (le 24 janvier), une conférence sera organisée pour livrer les observations préliminaires sur « la régularité, la transparence, l’équité et le déroulement du vote ». Enfin, la MOE/COSCE annonce un rapport « final exhaustif » destiné aux autorités politiques et autres parties prenantes.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here