Accueil Actualités Conjuguons la science et la technologie au féminin

Conjuguons la science et la technologie au féminin

0

Conjuguons la science et la technologie au féminin
Lorsque les filières scientifiques et techniques sont moins attrayantes que les filières de lettres, de sciences sociales et de sciences humaines, lorsque les filles sont moins attirées par les disciplines scientifiques et techniques que les garçons, en cette Journée internationale des droits des femmes, je souhaite plaider pour que davantage de filles se destinent à des filières scientifiques et techniques dans le monde et surtout dans notre pays le Sénégal.
Des femmes ont brillé dans toutes les disciplines scientifiques, techniques, dans l’ingénierie, dans l’innovation, etc. Elles sont noires, blanches, jaunes, rouges. Peu importe leurs couleurs, leurs religions, leurs continents, leurs pays. Je vais en faire l’illustration en parcourant avec vous quelques figures féminines de la science et de la technologie.
Irène Joliot Curie (12 septembre 1897/ 17 mars 1956) est une physicienne et chimiste française. Elle a reçu le Prix Nobel de Chimie pour la découverte de la radio activité artificielle et de la radio activité induite. Elle a aussi été Secrétaire d’État à la recherche.
Olga Aleksandrovna Ladyjenskaïa (7 mars 1922/ 12 janvier 2004) est une mathématicienne russe mondialement connue spécialiste des équations aux dérivées partielles et de la physique mathématique notamment des équations Navier Stokes et de la mécanique des fluides. Elle a reçu beaucoup de distinctions pour ses résultats.
Katherine Coleman Goble Johnson (26 août 1916/24 février 2020) mathématicienne, physicienne et ingénieur spatiale afro-américaine. Elle a calculé les trajectoires, les fenêtres de lancement et les plans d’urgence de nombreux vols du programme Mercury. Elle a reçu en 2015 la Médaille présidentielle de la Liberté et en 2019, le Congrès américain lui décerna la Médaille d’or du Congrès.
Rose Dieng-Kuntz (27 mars 1956/ 30 juin 2008) informaticienne sénégalaise spécialiste de l’intelligence artificielle. Elle fut la première femme africaine à intégrer l’École polytechnique de Paris. Elle fut lauréate du Prix Irène Joliot Curie.
Maryam Mirzakhani (12 mai 1977/14 juillet 2017) est une mathématicienne iranienne. Elle est la seule femme ayant obtenu la plus haute distinction en mathématique, la Médaille Fields (13 août 2014). Elle est spécialiste en topologie et en géométrie.
Adji Bousso Dieng est une informaticienne sénégalaise spécialiste d’intelligence artificielle.
Elle enseigne à l’Université de Princeton aux États-Unis d’Amérique.
Mame Rokhaya Lô est capitaine de la gendarmerie, elle est la première femme pilote du Sénégal. Après un Baccalauréat S2, elle a suivi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar un parcours science économique et gestion avant d’entrer à la gendarmerie.
Salma Sylla est la première femme sénégalaise astrophysicienne.
J’aurai pu multiplier les exemples ! La science est un métier mixte, les femmes y brillent autant que les hommes ! Alors encourageons les jeunes filles à s’orienter dans les filières scientifiques ou techniques.
Nos mamans jouent un primordial dans l’encadrement des enfants dans les familles. Ce sont elles qui se sacrifient le plus pour la réussite de leurs enfants. Ce sont elles qui d’ailleurs, le plus souvent, vont dans les rencontres entre les enseignants et les parents dans les écoles. C’est pourquoi chère mamans, je vous rends un vibrant hommage et je vous exhorte à promouvoir auprès des enfants en particuliers des filles les sciences et les technologies.
« Maman, tu ne connais aucun alphabet
Cependant, tu m’as appris à lire, à relire,
Syllabes et mots latins sur ardoise et cahiers,
Arafs, versets et sourates du Saint-Coran,
Couchés sur mon alluwa
Grâce à ta pédagogie émotionnelle
Et ton énergie de mère inépuisable.
Ta science reposant sur ta foi inébranlable,
Tu m’appris à lire la nature et l’esprit. »

Mary Teuw Niane

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here