Accueil Politique Violences politique : Un partisan de Serigne Mboup attaqué à Médina Baye

Violences politique : Un partisan de Serigne Mboup attaqué à Médina Baye

0

Après Mbour, Guédiawaye, les violences électorales se sont invitées dans la campagne électorale à Kaolack. Un homme faisant partie du camp du leader de la coalition And Nawlé And Liggey, Serigne Mboup, a été violemment 
agressé dans la cité religieuse de Médina Baye par des éléments supposés appartenir à la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Une plainte est annoncée.
 
La victime, un des militants de Serigne Mboup, du nom de Cheikh Cissé se serait rendu au domicile de l’imam ratib de Médina Baye pour demander à son marabout de prier pour son camp. Mal lui en prit, car c’est devant le domicile du guide religieux qu’il a été agressé par des assaillants soupçonnés appartenir à la mouvance adverse de Benno Bokk Yakaar (BBY) dont Mouhamed Ndiaye Rahma est le candidat pour la succession de Mariama Sarr. 
 
« C’est la troisième attaque depuis la campagne. Cette fois-ci c’est encore un de nos militants qui était parti rendre visite à son marabout Imam Cheikh Tidiane Alioune Cissé et qu’on n’a violemment attaqué », dénonce Serigne Mboup qui a écourté une caravane pour initier illico presto, un point de presse. 
 
« Nous demandons à toute les autorités d’assurer notre sécurité car trop, c’est  trop et nous ne voulons pas que les choses dégénèrent « , a mis en garde Serigne Mboup. Pour Baye Mbaye Niass, petit-fils de Cheikh Al Islam El hadji Ibrahima Niasse, témoin des faits,  » C’est Abdou Salam Niasse et son frère qui ont sauvagement attaqué la victime. C’est moi-même qui l’ai amené à hôpital; ceux qui l’on attaqué font partie du camp adverse car ils savent qu’ils ont perdu d’avance. Il est temps qu’ils arrêtent leurs manigances à l’encontre des  familles religieuses ».
 
Présent dans la capitale régionale pour les besoins d’un atelier de son ONG Afrika Jom Center, Alioune Tine a pour sa part invité les pouvoirs publics à sévir pour endiguer cette furie de violence qui peut selon lui ternir l’image d’une démocratie majeure et apaisée du Sénégal. 
 
A noter que le camp de Serigne Mboup a prévu de déposer une plainte ce matin auprès du procureur de la république du tribunal de grande instance (TGI) de Kaolack.
       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here