Accueil Actualités Violence électorale à Dagana: Omar Sarr accusé, 10 blessés dont un au...

Violence électorale à Dagana: Omar Sarr accusé, 10 blessés dont un au couteau et des dégâts matériels estimés à 2 millions FCfa

0

Les violences qui ont émaillé le premier week-end de la campagne électorale à Dakar, se poursuivent sur l’étendue du pays. Après les localités de la Médina et de Guédiawaye (dans la capitale sénégalaise), de Mbour (ouest), c’est autour de Dagana, une ville du nord du Sénégal, d’enregistrer ses premières victimes. Dix (10) blessés dont un au couteau ont été malheureusement décomptés suite à l’attaque qui serait perpétrée par les partisans du ministre Oumar Sarr contre ceux du candidat de la Convergence patriotique pour la justice et l’équité « CPJE Nay Lerr », Moustapha Sarr.
Selon la Rfm, l’attaque a eu lieu lors du meeting organisé devant le siège du mouvement Ngox Bi par les militants de Moustapha Sarr. Une dizaine de blessés dont un au couteau, des chaises cassées, une sonorisation détruite, des dégâts matériels estimés à 2 millions de F Cfa. Tel est le bilan de l’attaque.
Abdoulaye Kébé, membre de la Cojer (Convergence des jeunes républicaines) de Dagana, par ailleurs mandataire communale de la CPJE, a raconté sa version des faits : « Nous avons assisté à une scène de violence causée par les partisans de Oumar Sarr. Ils ont réitéré ça, en attaquant des jeunes qui ont organisé un meeting sans violence, juste pour défendre leur candidat. Ils ont détruit tout matériel qui était là-bas et blessé plus de 10 personnes ».
Le sieur Kébé est d’avis qu’Oumar Sarr et ses militants vont encore remettre ça. « Oumar Sarr est un adepte de la violence. Nous tenons à les informer que la prochaine fois nous ferons face à eux et la riposte sera sanglante », a-t-il lancé. Invitant le président de la République, Macky Sall, à intervenir.
Le mandataire communale de la CPJE « Naay Leer » a annoncé qu’une plainte a été déposée. « On a eu un des permanents qui a reçu un coup de couteau. Un certificat médical a déjà été produit et une plainte a été déjà déposée au niveau de la Brigade de gendarmerie de Dagana », a-t-il déclaré.
Très inquiets face à ces « attaques répétitives », les militants de Moustapha Sarr demandent aux autorités d’intervenir avant que le pire ne se reproduise.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here