ActualitésSociété

Tourbillon dans le ciel africain : Les contrôleurs aériens déposent un préavis de grève

L’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (USYCAA) a déposé un préavis de grève.
 
Ainsi, du jeudi 25 août 2022, à partir de 8 h jusqu’au samedi 27 août 2022 à 7 h 59, et d’une durée indéterminée, l’USYCAA ira en grève, et ce jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications.
 
Dans un communiqué parvenu à Seneweb, l’union indique :  »Cet appel à la grève est motivé par la démarche abusive, arrogante et menaçante de la direction générale qui se refuse à tout dialogue avec l’USYCAA. En effet, l’union – légalement constituée et enregistrée à Abidjan en Côte d’Ivoire et forte de près de 700 membres – a jusqu’ici adressé, à plusieurs reprises, un chapelet de revendications qui sont restées lettre morte ».
 
Au nombre de 19, leurs revendications  sont essentiellement relatives au renforcement des capacités opérationnelles, à l’épanouissement professionnel et au plan de carrière du contrôleur aérien de l’ASECNA. 
 
 »Trois piliers essentiels qui continuent dangereusement de s’effriter depuis la prise de fonction du directeur général Mohamed Moussa en 2017, menaçant au passage la sécurité aérienne dans le ciel africain. Suppression des stages en facteurs humains, arrêt des échanges, contrôleurs, discontinuité des cours d’anglais et commissions mixtes de qualifications des ATCO, aggravation du sous-effectif dans les centres, refus d’arrimage de la prime de licence prenant compte des responsabilités induites par les nouveaux moyens de contrôle (guidage radar), plan de carrière figé, sont, entre autres, les griefs mis sur la table. Les faits exposés persistent et s’accentuent », dénonce le communiqué de l’USYCAA.
 
Les contrôleurs aériens de l’ASECNA disent avoir consenti d’énormes efforts, allant du gel des primes régaliennes et la suppression de certains acquis.
 
 »Maintenant que le contexte donne à voir un regain d’activité avec la levée des restrictions de voyage, il est hors de question que l’USYCAA se rende complice d’agissements qui ont occasionné une forte démotivation au sein des contrôleurs aériens, mettant désormais en péril la sécurité des vols dans les 16 millions de km2 d’espace aérien qui couvrent les 18 pays membres de l’ASECNA », peste l’USYCAA. 
Aucune description de photo disponible.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 + 30 =


Bouton retour en haut de la page