ActualitésCan 2022Sports

Tops/Flops Cameroun-Egypte : Gabaski le héros, Aboubakar transparent

Tops/Flops Cameroun-Egypte : Gabaski le héros, Aboubakar transparent

Tops/Flops Cameroun-Egypte : Gabaski le héros, Aboubakar transparent

Assurément le héros du soir ! Sorti sur blessure au tour précédent à cause d’une douleur aux adducteurs, le portier égyptien a été plein de résilience ce jeudi soir. Plusieurs fois, il s’est couché pour couper le rythme mais a semblé garder quelques séquelles de sa douleur. Sans avoir été inquiétant pendant la rencontre, il a été rassurant. Il enfile finalement son costume de héros pendant la séance de tirs au but. Il arrête les tentatives de Moukoudi et Lea Siliki avant d’entrer dans la tête de Njie, qui dévisse totalement sa frappe. Décisif pour offrir à l’Égypte une opportunité de remporter la 8e CAN de son histoire, un record absolu.

Anguissa le ratisseur

Le milieu de terrain camerounais a été l’un des rares joueurs à surnager ce soir. Propre dans ses transmissions, il a eu un bel abattage dans l’entrevue. C’est en partie à cause de lui que l’Égypte n’est pas parvenu à installer son jeu. L’ancien Marseillais a ratissé sans relâche, avec toutefois une baisse de régime – comme les 21 autres joueurs – en prolongation. Offensivement, il tente une première frappe à la 51 qui passe à côté. Mais surtout, un missile envoyé des 30 mètres à la 70e touche l’extérieur du poteau de Gabasaki. Une frappe surpuissante qui aurait sans conteste été élue but du tournoi si elle avait été décisive et aurait paraphé une bonne prestation du joueur de Naples.

FLOPS

Aboubakar en dedans

Le meilleur buteur de la CAN était à des années-lumière du niveau qu’il affichait depuis le début de la compétition. Après 6 buts en 5 rencontres, on pouvait s’attendre à ce que la série continue. Que nenni, l’ancien Lorientais a été transparent pendant 120 minutes. Jamais trouvé ou presque, il n’a eu aucune influence dans le jeu. Et lorsqu’il ne marque pas, toutes les lacunes du joueur de Riyad sont mises en évidence. Son penalty transformé lors de la séance relève sa copie qui reste très terne.

Salah manque le coche

La star de Liverpool est passée au travers ce soir. En première période, il a été intéressant sur les quelques ballons qu’il a eus à négocier mais il a surtout été sevré de ballons. Cette dynamique s’est prolongée jusqu’à l’heure de jeu, au tournant du match. Hongla veut remettre pour son gardien mais sa passe n’est pas du tout appuyée et interceptée par Salah. Le Pharaon s’élance seul vers le but mais André Onana sort bien, largement en dehors de sa surface, et parvient à tacler pour mettre en touche. Une action qui a sorti de son match la star du pays, qui n’a plus rien réussi ou presque ensuite. Il n’a pas eu à tirer lors de la séance de tirs au but, puisque la séance s’est terminée avant son tour.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 + 7 =


Bouton retour en haut de la page