A la UneActualitésSociété

Supposé détournement à la mairie de la Patte-D’oie : Le récit d’une rocambolesque affaire !

La maire de la commune de Patte D’oie Maimouna Dieye, élue sous la bannière de la coalition Yewwi Askan Wi, est dans de sales draps. Portée à la tête de la commune de Patte D’oie en janvier dernier, la présidente des femmes de Pastef les patriotes est accusée de détournement de 9 millions de francs CFA. Saisie par un des adjoints au Maire M Diène Farba Sarr, elle a convoqué le bureau municipal pour s’expliquer.

 

Comment s’est-on retrouvé dans cette situation ?

 

Tout est parti d’une fuite sur le réseau social Facebook d’un document. Ce dernier détaille les mandats prétendument délibérés par la Commission sociale de la mairie pour venir en aide à la communauté catholique pour les besoins de la fête de Pâques.

 

Seulement, le document fait état de 40 mandats de 300 000 francs CFA, soit 9 millions de plus que la somme délibérée par la commission sociale pour les besoins de la cause susmentionnée.

 

D’après nos informations, Mme le maire a usé du faux pour décaisser les 12 millions auprès du percepteur alors que la commission sociale dirigée par Farimata Dieng avait délibéré la somme de 3 millions francs CFA.

 

Cependant, après la fuite du document, ce qui sautait à l’œil pour la population de la Patte-d’oie, est le nombre impressionnant de musulmans sur la liste ( ils constituent plus de 2/3 de la liste). Ceci reste sans conteste l’un des éléments déclencheurs des multiples interrogations.

 

Par la suite, pour répondre aux multiples interpellations d’une population visiblement choquée par ce scandale, le troisième adjoint au Maire, M. Diène Farba Sarr saisit la maire par courrier avec ampliation au sous préfet pour qu’elle convoque le bureau municipal.Ce qu’elle fera 48h après la demande de celui qui est le président du comité de santé de Nabil Choucair.

 

« Lors de cette rencontre, elle a accepté que le document qui circule est authentique. Ce qui est gravissime. Pire, elle explique qu’elle a distribué l’argent à certains notables sans justification prétextant par décence, qu’elle ne peut pas faire signer des décharges à ces personnes », relate M. Sarr.

 

Lâchée par des pros Sonko !

 

Sur la liste, figure le nommé L.C et sa femme. Électricien de métier, l’homme qui faisait partie de la liste de Yewwi Askan Wi lors du dernier scrutin ne veut pas être mêlé à du faux. Il admet ne rien comprendre et refuse de dire qu’il en aurait reçu un centime, arguant que le leader de Pastef Ousmane Sonko prône la droiture.

 

Rixe au Conseil municipal

 

Le lendemain de la réunion du bureau municipal, la maire convoque le conseil municipal dans une salle pleine à craquer avec une atmosphère tendue. La séance ne tiendra pas puisque l’argument de la force est convoqué.

 

Une rude bataille éclate entre Babacar Diongue, conseiller de la coalition Defar Sa Gox et le garde du corps de la Maire. Le seul tort du conseiller a été de défendre la présence des journalistes, ce dont s’est opposé le préposé à la sécurité de la Maire.

 

Interrogée par nos confrères de Dakaractu, Maimouna Dieye ne trouve pas opportun d’avancer sur ce sujet qui défraie la chronique au niveau de la Patte-d’oie.

 

Articles similaires

Un commentaire

  1. Tout est bon pour tenter de salir le Pastef, seulement dieu est aux commandes et vous n’y parviendrez jamais . Il yaura toujours ce grain de sable qui empêchera la machine de tourner . SONKO EST UN DON DE DIEU POUR LE SENEGAL .9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
6 + 29 =


Bouton retour en haut de la page