cropped-logotransparent.png

Sénégal : Les « Lions » doivent-ils rendre leurs passeports diplomatiques ?

Senegal vs  Benin : Sadio Mané assure le service minimum pour les « Lions »
Après la remarquable performance de l’équipe nationale sénégalaise de football lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, où les Lions avaient atteint la finale, le Président Macky Sall avait décidé de récompenser individuellement les joueurs de l’équipe nationale masculine de football en leur attribuant des passeports diplomatiques. Cette demande de longue date des footballeurs avait donc été satisfaite par l’ancien Président, Macky Sall.

Cependant, avec l’avènement du nouveau Président Bassirou Diomaye Faye, il semble qu’un examen rigoureux soit en cours pour assainir les critères d’attribution de ce précieux document. Qui devrait en bénéficier et sous quelles conditions ? Ainsi se pose maintenant la question suivante : les joueurs doivent-ils rendre leurs passeports diplomatiques au ministère des Affaires étrangères ? Au Sénégal, le débat fait rage suite aux récentes déclarations de la députée Adji Mbergane Kanouté, membre de la coalition BBY du régime sortant.

Après un contrôle minutieux de son passeport à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, elle a exprimé son mécontentement et a ouvertement qualifié le nouveau régime d’inélégant. Selon elle, la confiscation des passeports diplomatiques des anciens est scandaleuse. En suivant cette logique, on pourrait aller plus loin et considérer que toutes les personnes qui ont bénéficié de ces passeports par le passé, et qui en bénéficient jusqu’à présent, devront montrer patte blanche sous peine de se voir confisquer leur document très convoité ou de se voir refuser son renouvellement.

De la même manière que les anciens ministres, les marabouts, les hommes d’affaires, les proches des membres du gouvernement et donc les champions africains de football. Il est certain que ces derniers ne devraient pas bénéficier d’une immunité exceptionnelle. En tant que champions d’Afrique, Aliou Cissé, Sadio Mané et leurs coéquipiers avaient-ils réellement le statut requis pour obtenir un passeport diplomatique ? À priori, oui ! Certains pourraient arguer que les sportifs sénégalais de haut niveau sont des sortes d’ambassadeurs au service du rayonnement de leur nation à l’échelle internationale et nationale.

En tant que véritables défenseurs des couleurs nationales, il est compréhensible de leur éviter les tracas liés à leurs nombreux déplacements. En effet, ce document leur offre des privilèges et des immunités spéciales lorsqu’ils se déplacent à l’étranger, simplifiant ainsi les procédures administratives pour la délégation sénégalaise lors de ses voyages. Toutefois, au fil des années, n’a-t-on pas constaté un abus de cet avantage ? Au sein de l’équipe nationale et de la Fédération sénégalaise de football, les Lions sont-ils les seuls à avoir reçu ce privilège ? Malheureusement, il est indéniable que les passeports diplomatiques sont parfois distribués au Sénégal comme de petits pains. Nous ne remettons pas en question le mérite des Lions du Sénégal pour ce privilège. Par contre, il est grand temps de réglementer les conditions de délivrance des passeports diplomatiques.

Au Sénégal, les personnes autorisées à détenir un passeport diplomatique sont entre autres : les membres du gouvernement, les membres des institutions suivantes : le Sénat, l’Assemblée nationale, le Conseil Économique et Social, les diplomates tels que les conseillers des affaires étrangères et les chanceliers, ainsi que les hauts magistrats tels que le Président de la Cour suprême, du Conseil d’État, et les fonctionnaires sénégalais en service dans les organisations internationales. Les anciens chefs d’État, les anciens chefs de gouvernement et les anciens ministres des Affaires étrangères peuvent également obtenir un passeport diplomatique s’ils en font la demande.

Mieux encore, conformément au décret n°2024-843 modifiant l’article premier du décret n°90-934 du 27 août 1990 abrogeant et remplaçant l’article 12 du décret n°78-21 du 06 janvier 1978 portant description du passeport diplomatique et de service et fixant les modalités de leur établissement : « L’article premier du Décret n°90-934 du 27 août 1990 susvisé est ainsi modifié : Il est rajouté après « le Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires étrangères », les catégories ci-après : – « Les Ambassadeurs Emérites du Sénégal ; – Les Ambassadeurs à la retraite » Au 2e aliéna de l’article premier, les mots « les membres du Bureau de l’Assemblée nationale et leurs épouses » sont remplacés par les mots « les députés de l’Assemblée nationale, les officiers généraux, et leurs conjoints ». Au 3e alinéa de l’article précité est modifié ainsi qu’il suit : « Peuvent également obtenir le passeport diplomatique, les anciens Chefs d’Etat, les anciens Chefs de Gouvernement et les anciens ministres et secrétaires d’Etat, et leurs conjoints. »

D’un point de vue légal, dans les textes, il n’est mentionné nulle part que le chef de l’Etat dispose de la prérogative de « donner » gracieusement des passeports diplomatiques en guise de récompense à des Sportifs par exemple, au risque de faire perdre au document toute sa substance et toute son essence. En principe, le passeport diplomatique doit être restitué au ministère des Affaires étrangères à l’expiration (durée d’un an) ou lorsque son utilisation n’est plus justifiée. Par conséquent, les joueurs de la sélection nationale qui ont reçu un passeport diplomatique à la suite de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, s’ils ont toujours lesdits passeports en leur possession, devraient également restituer leur passeport au ministère des Affaires étrangères. Affaire à suivre…

Dakaractu

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top