ActualitésAfrique

Secteur minier en Guinée: le Colonel Mamady Doumbouya décline la vision du CNRD

Secteur minier en Guinée: le Colonel Mamady Doumbouya décline la vision du CNRD

Devant les partenaires de la Guinée évoluant dans l’exploitation des ressources minières, le président du CNRD a déclaré : « à travers cette prise de contact, mon objectif est surtout de vous rassurer d’abord. Ensuite, d’identifier les obstacles liés à la poursuite des activités minières dans cette période de régime d’exception et proposer des solutions palliatives ». Et de «réaffirmer de façon solennelle, l’engagement du peuple de Guinée, du comité national pour le rassemblement et le développement et de moi-même, en ne ménageant aucun effort quant à la protection et la sécurité des investisseurs étrangers en Guinée, tout en vous rappelant que ces ressources sont non renouvelables ». Comme pour dire qu’en prenant ces engagements, le nouvel homme fort de Conakry n’entend pas signer de chèque en blanc à ces partenaires.

En tout cas, poursuivant son discours, le Colonel Doumbouya ajoute : « je voudrai vous inviter au respect strict, des obligations légales et contractuelles ». Rappelant que «le comité national du rassemblement et du développement et le secteur minier ont une communauté d’intérêts ». Et que «la préservation de ces intérêts nécessite le renforcement des équilibres et le maintien du dialogue. C’est pourquoi la Guinée restera toujours attachée au respect des normes et principes de transparence et de bonne gouvernance prônée par l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), entre autres… Dans cette dynamique, une attention particulière sera accordée au respect du contenu local».

Dans la même logique, selon le numéro Un du CNRD, «aucune entreprise avec des intérêts étrangers, ne pourrait être désignée pour faire la construction et la maintenance des routes non goudronnées et des bases-vie. Sauf s’il y a un constat d’incapacité des entreprises locales. Ces mesures concernent aussi le transport des minerais notamment par voie terrestre et le pour transport des travailleurs », a-t-il affirmé puis d’ajouter : « il convient aussi d‘accorder la priorité aux nationaux et dans les concours de recrutement aux différents postes, y compris les cadres de directions, en particulier les ressources humaines, le développement communautaire et les relations extérieures. En ce qui concerne les directeurs généraux, les sièges sociaux de leurs sociétés, ceux-ci doivent être basés en Guinée. Le respect scrupuleux des normes environnementales et sociales par les compagnies est impératif.»

Thierno Souleymane Diallo

Guinéenews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 + 29 =


Bouton retour en haut de la page