cropped-logotransparent.png

Secteur de l’Élevage : Les nouvelles mesures de Bassirou Diomaye Faye à ses ministres

bassirou-diomaye-faye
Secteur de l’Élevage : Les nouvelles mesures de Bassirou Diomaye Faye à ses ministres
Après l’agriculture, la pêche, entre autres secteurs qui occupent une place «primordiale» dans le développement économique et social du pays, le Président de la République, « a fait part de l’importance particulière qu’il accorde au développement du secteur de l’élevage et des productions animales dans notre quête de souveraineté alimentaire ». Selon le communiqué du Conseil des ministres, tenu ce mercredi 22 mai, au Palais de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, a d’emblée «a félicité les éleveurs, les opérateurs privés du secteur et les services de l’État pour leurs actions résolues et engagées dans l’autonomisation du Sénégal en moutons, le développement du cheptel, la santé animale et la valorisation des produits d’élevage et dérivés sur les marchés nationaux et internationaux ».
 
Sur ce, il a demandé au Premier Ministre et au Ministre en charge de l’Élevage de parachever l’actualisation du Programme national de production fourragère en corrélation avec une bonne maîtrise des prix de l’aliment de bétail et une stratégie avancée de lutte contre les feux de brousse. Mieux, il «a demandé au Gouvernement d’engager, sans délai, la mise en œuvre d’un plan d’aménagement consensuel des parcours du bétail et espaces de pâturage notamment dans la zone sylvopastorale».
 
 
 
Lutte contre le vol de bétail, FONSTAB, recensement général, …
 
 
 
Le Chef de l’État a, en outre, souligné la nécessité d’un recensement national régulier et d’une identification nationale précise du cheptel afin de mieux orienter les ressources et les interventions de l’État dans le secteur.
 
Bassirou Diomaye Faye a exhorté le Ministre des Forces armées et le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique d’intensifier les actions préventives conjointes de lutte contre le vol de bétail.
 
Dans un autre registre, il a «fait valoir l’urgence d’un recensement général des infrastructures d’élevage et équipements pastoraux réalisés par l’État et appelé à une réflexion stratégique sur leur mode d’exploitation et d’entretien au profit des acteurs du secteur ».
 
Aussi, a-t-il invité, le ministre en charge de l’Élevage en liaison avec le ministre de l’Industrie et du Commerce à soutenir le développement des filières avicole, viande et lait de notre pays et favoriser la consommation des productions animales nationales. « Dans cet esprit, le Président de la République a sollicité la révision du cadre 2 d’intervention du Fonds de Stabulation (FONSTAB) dont les dotations financières et les critères d’attribution doivent être évalués et réorientés. Il a également demandé au Gouvernement de veiller au renforcement des ressources humaines spécialisées du secteur de l’élevage et de poursuivre, sans relâche, les campagnes nationales de vaccination du cheptel, les actions de promotion de la santé animale et la recherche en matière d’amélioration des races bovines », indique-t-on dans le document signé par le Porte-parole du gouvernement, Amadou Moustapha Ndjekk Sarré.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top