Accueil Actualités Scrutin du 23 janvier : Les femmes de la plateforme Ëtu Jamm...

Scrutin du 23 janvier : Les femmes de la plateforme Ëtu Jamm alertent

0

Pour prévenir toute forme de violence en perspective des élections locales du 23 janvier prochain, la Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité Ëtu Jamm a lancé un message à tous les acteurs impliqués sur le processus électoral.
 
Les appels à la paix se multiplient en perspective des élections locales de dimanche prochain. La Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité dénommée Ëtu Jamm déplore les scènes de violence notées depuis le début de la campagne. Cette structure, qui regroupe une cinquantaine d’organisations féminines, plaide pour le dialogue afin d’instaurer la paix pour ces élections. « La situation qui prévaut a installé dans l’ensemble du pays un climat délétère avec les nombreuses violences tant verbales que physiques constatées un peu partout. Ëtu Jamm appelle au sens de la responsabilité, du civisme et de la citoyenneté de tous les acteurs et actrices du jeu politique sénégalais », a déclaré sa présidente, Penda Seck, face à la presse, hier.
 
Dans le journal Bes-bi, ces femmes appellent la classe politique, les pouvoirs publics, les structures impliquées dans les élections, les forces de sécurité, les médias, les autorités religieuses, traditionnelles et coutumières à jouer leur partition dans la préservation de la paix pour ces joutes électorales. « Le Sénégal est cité partout en Afrique et dans le monde en exemple de démocratie. Au soir des élections locales du 23 janvier 2022, c’est le peuple qui gagne. Respectons sa volonté », ont-elles déclaré. Cette « diplomatie positive » de Ëtu Jamm a été saluée par l’Envoyée spéciale de la Commission de l’Union africaine (Ua), Bineta Diop, qui était présente à cette rencontre.
 
 Elle a exhorté ses camarades à être davantage au centre de la prévention pour que le Sénégal continue d’être un havre de paix. « Le Sénégal a un rôle pour qu’il y ait la paix sur le continent. Donc, tous les leaders d’opinion ont intérêt à se lever pour que les élections territoriales se passent dans la paix », a plaidé Mme Diop.
       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here