cropped-logotransparent.png

Scandale de 12 milliards à AIBD: Quand les questions de la journaliste ne sont pas répondu et que les accusés se lancent dans la manipulation médiatique

AIBD

 

Au tout début, lorsque le ministère des Transports aériens et des Infrastructures aéroportuaires a lancé un appel d’offres pour l’achat des parts de l’AS dans 2AS, annoncé en séance plénière de l’Assemblée nationale lors de la session budgétaire tenue à la fin de 2022, la toute première proposition était que l’AIBD reprenne ces parts de 2AS en question. Suite à des problèmes internes au top management de cette société, l’appel d’offres a été lancé.
Pour rappel, le ministère avait demandé à KPMG Paris de mener un audit financier, organisationnel, légal et stratégique de 2AS, ainsi qu’une évaluation de sa valeur de vente, basée sur la « due diligence ». Suite à cela, la vente de 51% des parts de 2AS à une partie turque a été négociée pour 12 milliards. Cette valorisation a suscité des questions car le rap- port de KPMG évaluait 2AS à environ 6 milliards. Le ministère a justifié cette différence en annonçant un investissement de 10 milliards en équipements, présenté comme une sub-
vention non remboursable à 2AS. Cependant, la nature et la valeur réelle de ces équipements, estimés à environ 15 milliards, restent floues.
Pour en revenir au droit de réponse qui nous a été adressé par sa cellule de communication, nous sommes au regret de constater que l’AIBD ne répond pas aux questions que nous avons posées. Ce qui nous pousse à reprendre les questions en exigeant des réponses concrètes à la place d’un discours de communication sur le bilan de nos anciens gouvernants dans le secteur aéroportuaire.
Pourquoi, à deux jours de l’élection présidentielle, la so- ciété AIBD SA a-t-elle pris cette décision soudaine et procédé à la signature de ce contrat ? Quels sont les termes spécifiques inclus dans ce contrat, et quelles sont les implications juridiques et financières pour les parties concernées, notam- ment l’AIBD et la société de handling 2AS ? L’AIBD a-t-elle versé le montant convenu pour l’acquisition de 2AS, et si oui,
quelles sont les sources de financement utilisées ? Comment s’est déroulé le processus d’appel d’offres pour l’achat des équipements de handling, et quelles mesures ont été prises pour garantir l’équité et la conformité aux règles d’approvi- sionnement public ? À qui appartient la société qui a passé la commande des équipements pour 2AS au nom d’un GIE ? Y avait-il d’autres entreprises sénégalaises en lice lors de cet appel d’offres et, si oui, quelles sont les raisons pour les- quelles elles n’ont pas été sélectionnées ? Pourquoi Air Sé- négal SA n’a-t-elle pas été retenue pour prendre en charge la gestion de 2AS, en vue d’assurer une uniformisation de la gestion aéroportuaire, conformément aux bonnes pratiques internationales ? En dehors de la littérature servie par la cellule de communication de l’AIBD, nous attendons toujours des réponses précises aux question non moins précises que nous avons posées ! Ce avant que les nouvelles autorités se chargent de les poser elles-mêmes…

Zaynab SANGARÈ

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top