ActualitésSociété

Révélations: Doudou Ka éclaboussé dans sa gestion à la tête du Fongip de 2014 à 2020

Révélations: Doudou Ka éclaboussé dans sa gestion à la tête du Fongip de 2014 à 2020

Révélations: Doudou Ka éclaboussé dans sa gestion à la tête du Fongip de 2014 à 2020

 

L’un des principaux challengers de Abdoulaye Baldé à la course à la mairie de Ziguinchor vient d’être salement éclaboussé dans sa gestion à la tête du Fongip de 2014 à 2020. C’est l’hebdomadaire « L’Indépendant » qui lance la bombe au moment où l’actuel directeur général de AIBD S.A investissait le terrain politique à Ziguinchor. Pour les proches de Doudou Ka, toute cette agitation n’est destinée qu’à entacher la progression fulgurante de leur champion et que l’auteur d’un tel forfait est connu de tous.

Dans sa parution de cette semaine, hebdomadaire « L’indépendant » donne l’information qui risque d’annihiler les efforts de Doudou Ka pour la conquête de la mairie de Ziguinchor. En effet, c’est la gestion du concurrent d’Abdoulaye Baldé à la tête du Fongip qui pose véritablement un grand problème avec la perte de plusieurs milliards que l’état du Sénégal a injecté dans l’institution.

Pour permettre aux MPME représentant 90% du tissu économique d’absorber les financements nécessaires, l’Etat du Sénégal avait créé par décret, en mai 2013, le Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP). il a été mis sur pied pour agir en complémentarité avec les autres entités publiques de l’écosystème financier afin de mobiliser les ressources financières publiques et privées destinées aux MPME en apportant un meilleur confort aux institutions financières.

Malheureusement le Fongip qui devait constituer une réponse innovante et adaptée à la demande sociale en permettant d’atténuer les risques liés à l’octroi des crédits aux PME par des établissements financiers a cumulé des pertes d’exploitations sous Doudou KA de 2014 à 2020 soit six milliards huit cent quatre-vingt-seize millions quatre cent quatre mille soixante-quinze FR CFA 6 896 404075.

Rien qu’en 2014 il est noté une perte d’exploitation de l’exercice un montant de 104 026 660 Fr Cfa, pareil en 2015 où les pertes d’exploitation de l’exercice s’élèveront à 1 649 517 623 Fr Cfa. En 2016, l’exercice connaîtra une baisse de ces pertes d’exploitation qui s’élèveront à 1 489 329 097 Fr Cfa, pertes qui se confirmeront en 2017 avec un montant de 594 094 847 Fr Cfa. 2018 Perte d’exploitation de l’exercice 828 227 253 Fr Cfa, 2019 Perte d’exploitation de l’exercice 1 093 589 200 Fr Cfa et 2020 Perte d’exploitation de l’exercice 1 137 619395 Fr CFA.

En plus de ces lourdes pertes ; l’actuel Dg de l’Aibd a laissé à son successeur une dette de 2 84 500 000 Fr Cfa ; un déficit de trésorerie de 555 000 000, des dettes fiscales de 917 700 000 Fr Cfa soit presque 1 milliard, des arriérés de loyer d’un montant de 217 620 738 Fr Cfa pour le compte de Teylium Sa et une autre créance de 100 000 000 pour la Lonase .

Une affaire qui devrait intéresser une fois de plus les corps de contrôle de l’État

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
3 + 10 =


Bouton retour en haut de la page