cropped-logotransparent.png

RENCONTRE MINISTRE DES SPORTS/ MOUVEMENT ASSOCIATIF SPORTIF : QUELLE PERTINENCE DANS LE CONTEXTE ACTUEL.

Mame-Mbaye-Niang-recoit-les-federations-Ministere-des-Sports

Le 6 mars 2024, le Président Macky SALL à dissout son gouvernement pour nommer dans la foulée Monsieur Sidiki KABA, 1er Ministre du nouvel attelage.
Monsieur Mame Mbaye Niang se retrouve cumilativement à ses fonctions de Ministre du tourisme, héritier du poste de Ministre des Sports en remplacement de Monsieur Lat DIOP qui se trouvait à cette période au Ghana pour les besoins des Jeux Africains.
Tous ces événements ont eu lieu dans un contexte marqué par un calendrier électoral qui fixe les élections présidentielles initialement prévues le 25 février 2024, au 25 mars de la même année. Ce qui veut dire que les Ministres en fonction seront en place pour 19 jours.
Dans un communiqué en date du 14 mars, le Ministre NIANG, chef du département des Sports convie les acteurs du sport à une rencontre de prise de contact avec pour objet : « échanger sur les questions relatives au développement du sport en général et sur les projets et programmes des fédérations et groupements sportifs.
Dès lors, il est tout à fait légitime de se poser la question de l’opportunité d’une telle rencontre entre le nouveau Ministre des Sports et le mouvement associatif.
Sans aucunement remettre en cause la continuité de l’administration, il me semble tout à fait normal de s’interroger sur l’efficacité et l’efficience de ce rendez-vous entre le patron du sport et le mouvement associatif. Comment en une journée et dans une prise de contact peut-on discuter des projets et des programmes de 60 fédérations avec l’espoir d’y apporter des solutions.
À mon humble avis, le gouvernement du 6 mars du Premier Ministre Sidiki KABA doit s’en tenir à la gestion des affaires courantes en lieu et place d’initiatives sans lendemain.
Car, il ne faut pas perdre de vue qu’au lendemain du 25 mars, le Sénégal quelque soit par ailleurs les résultats des élections, va se retrouver avec un nouveau Président de la République c’est-à-dire une nouvelle vision politique.
Il s’y ajoute que nous sommes en 2024, qui coïncide avec la fin d’une olympiade donc la fin des projets et programmes de la plus part des fédérations porteuses d’un plan stratégique.
Mais, comme nous sommes au Sénégal où les décideurs pensent souvent être détenteurs de compétences nées de leur nomination pour se passer des avis et suggestions de leurs conseillers, que le mouvement associatif sportif aille répondre à leur patron et que chaque entité puisses disposer de 10 minutes pour exposer ses projets et programmes Avec le carême qui coïncide avec le ramadan les acteurs du sport feront preuve d’endurance, de résistance, de vitesse, de force et de souplesse pour participer et suivre les débats de manière stoïque, 600 minutes durant ou 10 heures seulement.
Surtout, que les responsables du judo n’oublient surtout pas la question du dojo national Maître Amara DABO spolié au profit d’intérêts méconnus.
SPORTIVEMENT.
Souleymane Boun Daouda DIOP, acteur du sport.

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top