Accueil Actualités Rapport Cour des Comptes : «Ce que nous avons dit à Amadou...

Rapport Cour des Comptes : «Ce que nous avons dit à Amadou Bâ », (Aliou Sané)

0

Les représentants de la Société civile ont fait face, hier 3 janvier, à Amadou Bâ, au petit palais. Ce, pour discuter du rapport de la Cour des comptesrelatif à la gestion du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la Covid-19. «Nous avons exprimé au Premier ministre la rupture de confiance qu’il y a entre ceux qui sont censés nous diriger et la plupart du peuple Sénégalais. C’est en vertu de cela que la plupart de ceux qui ont appris que « Sunu milliard dou rees » va participer à cette concertation, ont estimé que cela n’en valait pas la peine. Parce qu’ils ont vu que quand le président Macky Sall a appelé à l’union sacrée, nous faisions partie des acteurs qui étaient venus lui donner nos idées par rapport à la lutte contre la pandémie et faire des recommandations fortes par rapport à la gestion de ces milliards », a soutenu Aliou Sané de la Société civile, au sortir de la rencontre.

Devant la presse, il balance : «Et nous avons vu ce qu’ils en ont fait. Au finish, on se retrouve avec des milliards du peuple qui ont été détournés. Ces mêmes citoyens qui ont pensé que ce n’était même pas utile qu’on vienne à cette rencontre-là, ont rappelé tous ces rapports des corps de contrôle de l’État – l’OFNAC, la Cour des comptes et d’autres – qui n’ont pas eu de suites judiciaires ».

«Le gouvernement doit prendre le plus vite possible prendre des dispositions »


Ce membre de Y en a marre de poursuivre : « Nous avons dit au Premier ministre qu’au lieu de donner suite à ces rapports qui dorment dans les tiroirs ou sous le coude du président, on a vu que ceux qui étaient épinglés jusque-là ont eu des promotions venant du Président de la République comme pour narguer le peuple ».

Toujours dans ses explications, Aliou Sané a déclaré que le peuple exige que la question de ce rapport et de ses recommandations fasse l’objet d’une prise en charge très rapide par les services compétents, la justice sénégalaise. « Ce n’est pas quelque chose à débattre d’après Élimane Kane de Legs Africa. Le gouvernement doit prendre le plus vite possible des dispositions. Le Premier ministre nous a dit que le ministre de la Justice a reçu les documents de la Cour des comptes jeudi et qu’ils sont en train d’y travailler. Les informations judiciaires demandées doivent l’être au plus vite », renseigne-t-il. Tout en soulignant que le gouvernement n’a pas donné de délai. «En tout cas, le peuple qui s’est rassemblé à la Place de la Nation est encore là, déterminé à se battre pour qu’on leur rende leurs milliards », prévient-il.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here