ActualitésSociété

Rapport ANSD : Le collectif Noo Lank invite le ministre Amadou Hott à rencontrer les populations « fatiguées »

Après le rapport de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) sur la pauvreté, qui reste fortement ancrée au Sénégal, aussi bien en zone rurale qu’en milieu urbain, le collectif Noo Lank dénonce la dernière sortie du ministre de l’Economie Amadou Hott visant à nier ces résultats.
Ce collectif citoyen invite le ministre «à sortir de son bureau climatisé et de sa vision idyllique du Sénégal, pour aller à la rencontre des Sénégalais qui sont si fatigués pendant si longtemps qu’ils ne peuvent être classés que parmi les pauvres. En 2013 déjà, les Sénégalais disaient ‘’deuk bi dafa Macky’’. C’est devenu pire maintenant».
« Né à Thiaroye, le ministre de l’Economie n’aura aucune difficulté à y retourner pour rencontrer et interroger les populations de cette banlieue sur leurs conditions de vie. Seulement alors, il pourra mieux commenter la réalité de la pauvreté sans faire dans la facilité, en blâmant les Sénégalais quant à leur augmentation démographique.
 
Ainsi, ces activistes considèrent qu’en reprenant cette thèse erronée et excuse du président Macky Sall, «il manque de vision et fait dans la malhonnêteté pour expliquer la pauvreté générale que nul ne peut ignorer au Sénégal. Si la démographie était un frein, la Chine ne serait pas ce qu’elle est», argue le collectif.
De ce fait, Noo Lank invite le ministre de l’Economie à mener des études sur la baisse du niveau de vie de la classe moyenne. Il sera surpris par la dégringolade générale de leur niveau de vie. Sans oublier de signaler que «le taux des marchés de gré à gré vient d’atteindre  474 milliards sur 662 milliards, soit 72 % du volume total des marchés publics, au premier trimestre».
Il soutient : «Un nouveau record indicatif d’une razzia de la mafia d’Etat, illustrant encore une fois que ceux qui sont au sommet de l’Etat n’ont d’expertise que dans les voies de  contournement et l’enrichissement de leurs associés.»
En définitive, le collectif invite les populations à prendre leurs responsabilités pour mettre fin à cette gabegie doublée d’une volonté de ne pas entendre leurs souffrances. Il les invite à faire des futures élections locales l’occasion de rendre la monnaie à tous ces grands négociateurs de leurs conditions économiques qui n’ont de but que de plaire à leur chef Macky Sall, quitte à vivre dans le déni permanent de la réalité des Sénégalais et la manipulation des chiffres de l’ANSD.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 + 28 =


Bouton retour en haut de la page