Accueil A la Une Présidentielle 2024 : La question du 3e mandat secoue l’AFP de Niasse

Présidentielle 2024 : La question du 3e mandat secoue l’AFP de Niasse

0

Présidentielle 2024 : La question du 3e mandat secoue l’AFP de Niasse
Remous au sein de l’Alliance des forces de progrès (AFP). Des militants progressistes ont exprimé le souhait de rompre avec la Coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY). Cheikh Ndiaye, un des responsables progressistes à la Sicap-Liberté et tête de file de ce groupe de réflexion s’est ainsi démarqué sur les ondes de la Rfm : « Nous sommes embarqué sur une voie qui est sans issue aujourd’hui pour l’AFP. Depuis 2014, l’AFP s’était engagée à accompagner pour un second mandat, le président Macky Sall. »
 
Il rappelle, toutefois, qu’il y avait « un consensus autour d’une candidature de l’AFP en 2024 et une déclaration de notre secrétaire général et son directeur de cabinet. » Mais, « nous sommes quasiment en 2024 et l’AFP ne s’est pas prononcée », ajoute-t-il.
 
La réponse du porte-parole de l’AFP, Dr Malick Diop n’a pas tardé, soulignant que le parti reste arrimé à BBY. Puisqu’a-t-il objecté : Aucune volonté allant dans le sens de claquer la porte de la coalition au pouvoir en vue de faire cavalier seul pour la présidentielle 2024 n’a pas encore été manifestée au sein de leur instance politique.
 
« Nous sommes un parti démocratique. Chacun peut dire ce qu’il veut, ça n’engage que lui », a tranché le 3ème vice-président de l’Assemblée nationale.
       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here