cropped-logotransparent.png

Présidentielle 2024 : Après l’élection du nouveau président, la société civile exige une réforme des institutions

4ac2dbc73bc937aa53489252da046c888041ced7

Après l’élection de Bassirou Diomaye Faye à la magistrature suprême, le 24 mars, la société civile exige une réforme des institutions.

Selon ses acteurs, le 5e président de la République doit se délester de certains de ses pouvoirs. Dans ce dessein, il peut s’inspirer des Assises nationales, de l’avis de la professeure Penda Mbow.

L’ancienne membre du bureau des Assises nationales trouve que cette nouvelle alternance est une chance donnée au Sénégal pour réformer en profondeur ses institutions. Penda Mbow estime que les pouvoirs du président de la République doivent être réduits.

‘’De plus en plus, on voit l’institution parlementaire dépendre très fortement du président de la République et le président, comme on dit en France, est devenu un monarque républicain, peut-être même pas républicain. Je pense que c’est ce qu’il faut absolument, de mon point de vue, essayer de changer. C’est-à-dire avoir un président qui ne soit pas un monarque, avec une Assemblée nationale beaucoup plus forte, capable de contrôler ce que font l’Exécutif et le Judiciaire. On l’a vu ces derniers temps complètement indépendant de l’Exécutif », a laissé entendre Penda Mbow sur Rfm.

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top