L'actualité d'ici et d'ailleurs

Pour Pâques, le pape François fait part de sa « vive inquiétude » au sujet du Proche-Orient

0

Pour Pâques, le pape François fait part de sa « vive inquiétude » au sujet du Proche-Orient

 

Le pape François prononçant sa bénédiction solennelle "urbi et orbi", place Saint-Pierre à Rome, le 9 avril 2023.
Le pape François prononçant sa bénédiction solennelle « urbi et orbi », place Saint-Pierre à Rome, le 9 avril 2023. © Vatican Media via AFP

Le Proche-Orient, mais aussi l’Ukraine ou le terrorisme international : le pape François a condamné dimanche les nombreuses « pierres d’achoppement » à la paix dans le monde, lors de son traditionnel message « urbi et orbi » délivré devant quelque 100 000 fidèles rassemblés place Saint-Pierre au Vatican pour la fête de Pâques.

Le pape François a délivré, dimanche 9 avril par un grand ciel bleu au-dessus de Rome, son traditionnel message « urbi et orbi » (à la ville et au monde) pour la fête de Pâques. Le souverain pontife a condamné les nombreuses « pierres d’achoppement » à la paix dans le monde, notamment les récentes tensions israélo-palestiniennes et la guerre en Ukraine.

Devant quelque 100 000 fidèles massés sur la place Saint-Pierre au Vatican, le jésuite argentin a exprimé sa « vive inquiétude » en raison des attaques de ces derniers jours au Proche-Orient, qui menacent selon lui le « dialogue » entre Israéliens et Palestiniens, sur fond de recrudescence des violences dans la région.

Comme en 2022, son message a accordé une place particulière à la guerre en Ukraine. « Réconforte les blessés et ceux qui ont perdu des proches à cause de la guerre et fais que les prisonniers puissent retourner sains et saufs dans leurs familles », a-t-il déclaré, appelant la communauté internationale à « mettre fin à cette guerre et à tous les conflits qui ensanglantent le monde ».

Citant une vingtaine de pays, le chef du 1,3 milliard de catholiques a notamment évoqué « le Liban qui est encore en recherche de stabilité et d’unité », la Tunisie et ses « problèmes sociaux et économiques », la « grave crise socio-politique et humanitaire » en Haïti et les « victimes du terrorisme international » au Burkina Faso, au Mali, au Mozambique et au Nigeria.

Il a aussi eu une pensée pour les victimes du séisme survenu en février en Turquie et en Syrie, qui a fait plus de 56 000 morts.

Santé fragile

Quelques minutes plus tôt, François, dont la santé apparaît de plus en plus fragile et qui se déplace en fauteuil roulant en raison de douleurs au genou, avait présidé la messe de Pâques sous un grand soleil avant de s’offrir un long bain de foule à bord de sa « papamobile » dans les allées de la place Saint-Pierre, bénissant les fidèles dans une ambiance chaleureuse.

Samedi soir, le pape de 86 ans, hospitalisé la semaine dernière pour une bronchite, avait présidé pendant deux heures et demie la messe de la Vigile pascale dans la basilique Saint-Pierre de Rome, en présence d’environ 8 000 personnes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.