Accueil Actualités Port de Ndayane: Un écologiste prédit la plus grande catastrophe du littoral…

Port de Ndayane: Un écologiste prédit la plus grande catastrophe du littoral…

0

Le port de Ndayane continue de soulever des controverses. L’écologiste, Massogui Thiandoum, doute de la pertinence d’un tel projet dans la zone. Pour lui, les promoteurs et les autorités étatiques n’ont pas mesuré la gravité de l’impact environnemental et écologique de ce port dans les localités de Toubab Dialaw, Yenne, Ndougouma et environ. ‘’Le port de Ndayane est une catastrophe écologique, prédit-il. Ça va être la plus grande catastrophe écologique sur le littoral Ouest-africain. C’est un port qui est conçu de sorte que les écosystèmes marins seront détruits. La faune et la flore de cette localité, qui est l’une des plus belles du Sénégal, vont être détruites. C’est un port qui ne respecte pas les normes environnementales. L’étude d’impact environnemental et social n’est jusqu’à présent disponible. Nous ne savons même pas qu’elles vont être réellement les mesures à prendre pour conserver la nature. Tout cela devrait être fait par le promoteur. Il n’a pas jugé utile de rendre disponibles ces études qui devraient permettre aux populations locales de savoir quelles mesures à prendre pour pouvoir préserver l’environnement de cette zone là’’, a déploré M. Thiandoum, invité de l’émission Kenu Askan Wi, sur Itv.

Écosystème marin particulier
Membre de l’association pour la défense et la protection du site de Ndougouma, Toubab Dialaw, Yenne, Ndayane, Massogui Thiandoum reproche à l’État de ne pas mener, au préalable, des discussions sérieuses avec les populations locales. Ces discussions, a-t-il plaidé, auraient pu permettre aux populations de démontrer que le projet aura un impact néfaste sur la biodiversité. ‘’ Le site choisi est un endroit extraordinaire, observe-t-il. Il a une biodiversité marine. Il a des écosystèmes marins qui font que des espèces en voie de disparition viennent se reproduire au niveau de la plage de Toubab Diaw. Nous avons observé des tortues marines qui viennent pondre sur la plage. Nous avons observé des baleines à bosse dans la mer. Tous ces écosystèmes marins seront détruits par un port dont on ne sait même pas la dimension. Le port va s’étendre sur des milliers d’hectares de mer. Ce n’est pas bien réfléchi’’, s’est il indigné.
Parlant des opportunités que le port va engendrer, des milliers d’emplois ont été annoncés par le président de la République, Macky Sall. Mais M. Thiandoum n’y croit pas. C’est du leurre, selon lui. ‘’ En créant l’aéroport sur les terres de Diass, on avait promis des milliers d’emplois aux populations, relève-t-il. Aujourd’hui, les jeunes de Diass qui travaillent à l’aéroport on peut les compter sur les doigts d’une main. Il ne faudrait pas, par des arguments scientifiques et techniques, répondre par des arguments politiques. Dire que ce port va donner de l’emploi aux jeunes de Ndayane, c’est de la pure politique politicienne. La vérité est que l’emploi des jeunes est en crise. Si ce genre de projets donnaient suffisamment d’emplois, les jeunes n’allaient pas emprunter la mer pour aller chercher du travail en Europe. Ce qui nous intéresse c’est la préservation de notre environnement, notre patrimoine et de notre identité’’.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here