ActualitésSociété

Pétrole et gaz: Le Dg de Petrosen répond aux détracteurs du régime

Petrosen

Cinquième réserve africaine de gaz  et 27e au niveau mondial avec 900 milliards de m3 de gaz et plus 1000 millions de barils de pétrole, le Sénégal qui a découvert les gisements du pétrole et du gaz en 2014 est sur le point d’exploiter ces ressources. De ce fait, le Directeur Général de Petrosen Trading & Services, Manar Sall, a jugé nécessaire d’impliquer, d’informer et  rassurer la population sur  l’évolution de travaux et de tout ce qui se fera de ces ressources naturelles. Au Radisson Blu ce 29, juillet, les experts de ce domaine s’y sont donnés rendez-vous pour des  séances d’expositions, d’échanges et d’interaction autour de la question.
 
Comme l’a notifié l’article 25-1 de la constitution sénégalaise, les ressources naturelles appartiennent au peuple. Elles sont utilisées pour l’amélioration de ses conditions de vie. Par conséquent, Manar Sall et son équipe ont apporté toutes les réponses autour du sujet en revenant d’abord sur le contexte pétrolier, en faisant ensuite un état des lieux des découvertes, des lieux des projets pétroliers et gaziers qui sont en cours d’exécution et enfin en dévoilant la stratégie du Sénégal dans cette création de valeurs.

Développer ces ressources pétrolières et gazières  permettront la production de l’électricité  mais surtout l’industrialisation du pays avant de songer  à la transition énergétique. Une transition qui ne consiste pas aller vers les énergies renouvelables.
 
En exécution depuis 2020,  le projet sera à plus de 80% en fin 2022 et les premiers m3 de gaz sortiront de terre à partir du second semestre de l’année 2023.

A partir de la même année, le Sénégal figurera également parmi les pays producteurs de pétrole, déjà à plus de 55% d’exécution du projet.
 
Pour la question des revenus du Sénégal, le Directeur Général a tenu à démonter quelques contrevérités selon lesquelles l’État du Sénégal ne gagnerait dans ce partenariat que 10%. Il a donc précisé que ce pourcentage représentait la part de Petrosen pendant la phase d’exploration, avant les découvertes. Le  minimum que l’Etat du Sénégal aura dans ce projet représente au minimum 52% sur un des champs ou même  64% dans d’autres.
 
Par ailleurs, pour  que tous les Sénégalais aient la bonne information sur tout ce qui se fait de ces ressources qui les appartiennent, l’équipe Petrosen compte aller à la rencontre de toutes les populations pour communiquer d’avantage avec elles afin d’accomplir la vision du chef de l’État, Macky Sall « d’avoir une énergie de qualité disponible et accessible à tous les Sénégalais au moindre coût et respectueux de l’environnement », déclare Manar Sall.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 + 8 =


Bouton retour en haut de la page