cropped-logotransparent.png

Pds – Soutien à Amadou Ba : DES BLEUS VIRENT AU MARRON

images (10)

10 députés et 30 responsables de fédérations du Parti démocratique sénégalais (Pds) ont décidé de rallier Amadou Ba. Ils n’ont pas attendu la position officielle de leur parti. Certains responsables autour de Seynabou Ly Mbacké sont dans ce lot, alors que le parti attend la décision de Abdoulaye Wade.

A moins de 4 jours du vote, le Parti démocratique sénégalais (Pds) tarde à se décider. Le Pds va-t-il donner une consigne de vote où va-t-il faire le choix de l’abstention ? La décision était attendue hier mardi. En attendant la position officielle, 10 députés ainsi que 30 responsables de fédérations du parti ont décidé de rallier le candidat de la majorité. Ils se retrouvés chez une responsable du Pds pour se concerter. Ces responsables du Pds réuni autour de Seynabou Ly Mbacké semblent avoir pris leurs responsabilités. Le groupe de responsables libéraux va tenir aujourd’hui un point de presse. Karim Wade, qui a piloté tout le processus qui a conduit à son éviction de la liste définitive des candidats pour non-respect de l’article 28 de la Constitution, a préféré filer la patate chaude à son père pour décider des alliances que le parti devra nouer en prévision de la Présidentielle. Ayant pointé du doigt Amadou Ba comme étant derrière son éviction de la liste des candidats, Karim Wade se retrouve entre le marteau et l’enclume. Comment faire alliance avec la personne que l’on dit responsable d’avoir corrompu des magistrats pour l’écarter, et espérer malgré tout garder sa crédibilité ? Pour éviter de répondre à cette question, Wade-fils a préféré appeler son père à la rescousse pour sauver la face et préserver ses intérêts. Car, parmi les choix qui s’offrent au Pds, une alliance avec l’ex-parti Pastef est difficilement envisageable pour deux raisons. Le Pds considère l’ancienne Première ministre Aminata Touré -visage de la traque des biens mal acquis- comme responsable de la situation que vit Karim Wade. En plus, les relations entre les deux formations politiques ne sont pas fameuses.

L’ex-parti Pastef a accusé le Pds de «dealer» avec Macky derrière le dos de l’opposition. Et les «Patriotes» en veulent pour preuve leur position sur le vote de la motion de censure contre le gouvernement de Amadou Ba. Sur ce même dossier, le Pds s’était défendu en fustigeant un manque de respect et de considération de la part du parti de Sonko, qui n’a pas informé ses alliés dans le cadre de l’inter-coalition Yewwi-Wallu de cette initiative. Entre-temps, la relation s’est dégradée. En effet, le Pds, qui voulait faire reporter la Présidentielle, s’est allié à Bby contre le Groupe parlementaire Yewwi. Le dialogue de Diamniadio n’a pas non plus raffermi les liens. Ainsi, une alliance avec le camp de Sonko ne semble pas possible, du fait de l’incertitude sur la réelle capacité de celui-ci à gagner la Présidentielle.
Le Pds ne se cache pas. Le parti ne veut plus rester dans l’opposition.

C’est la députée Woré Sarr qui a théorisé cette nouvelle position. Et beaucoup de militants et responsables, sans le dire officiellement, estiment que Karim Wade ne se soucie pas vraiment de leur sort et qu’il semble se complaire dans son exil doré de Doha, les laissant seuls affronter les affres de l’opposition. Certains semblent même décidés à s’affranchir de la décision éventuelle que prendrait la direction du parti, si elle semble aller à l’encontre de leurs intérêts. Le Pds va donc devoir se déterminer rapidement si la direction ne veut pas voir les choses lui échapper. Car il lui reste peu de temps.

Avec Le Quotidien

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top