Accueil Actualités Parrainages : L’appel à la résistance d’Abdoulaye Tine

Parrainages : L’appel à la résistance d’Abdoulaye Tine

0
Les élections législatives prévues au 31 juillet prochain risquent de connaître des remous. En effet, le Sénégal n’a pas respecté la décision de la Cour de la CEDEAO qui lui avait demandé de “retirer” le parrainage.
 
Dans le cadre des élections législatives, l’Etat du Sénégal a décidé de maintenir le parrainage. Ce qui irrite bien l’avocat, Me Abdoulaye Tine, selon qui « notre pays devrait respecter les injonctions faites par la Cour de justice de la CEDEAO.
 
A en croire le quotidien  » Rewmi « , après l’arrêt rendu par la Cour de justice de la CEDEAO le 28 Avril dernier, invitant l’État du Sénégal à supprimer la loi sur le parrainage avant le 29 Octobre prochain, le président de l’Union sociale libérale, Me Abdoulaye Tine, avait exigé du gouvernement sénégalais à se conformer à l’arrêt de la Cour de justice. « L’État du Sénégal a jusqu’au 29 Octobre 2021 pour déposer son rapport. S’il ne respecte pas cette mesure, nous considérons que Macky Sall est dans une posture politique et nous apporterons les réponses politiques adéquates « , déclarait-il.
 
Hier, ce dernier s’est dit outré de l’attitude des autorités sénégalaises à vouloir maintenir le parrainage. Pour lui, cela sonne comme un acte de défiance vis-à-vis de la Cour de la CEDEAO qui lui avait ordonné le 26 avril dernier de retirer cette loi dans un délai de 6 mois. « Le Sénégal refuse de le faire et il n’a pas soumis un rapport comme on le lui avait demandé. Il l’a fait de manière délibérée. Le président Macky Sall et le ministre de l’Intérieur procèdent ainsi pour limiter la participation aux élections législatives « , dit-il, appelant à la résistance politique. Face à cette dénonciation, l’expert Bakar Ndiaye note qu’avec la caution et le parrainage, on va vers une exclusion de certains partis.