A la UneActualitésJusticePolitique

Parrainage : la Cour suprême prend le contrepied de la Cour de justice de la CEDEAO

La chambre administrative de la Cour suprême a rejeté hier, jeudi, le recours de Me Abdoulaye Tine, président de l’Union sociale libérale (USL, membre de Yewwi Askan Wi), portant suppression du parrainage aux élections.

La haute juridiction a invoqué la décision du Conseil constitutionnel considérant que le parrainage est conforme à la loi électorale.

La Cour suprême prend ainsi le contrepied de la Cour de justice de la CEDEAO, qui avait demandé à l’Etat du Sénégal de supprimer ce système de filtre. Elle le décrit, dans un arrêt rendu le 28 avril 2021, comme une atteinte au «droit de libre participation aux élections».

Le Sénégal avait six mois pour s’exécuter et «soumettre à la Cour un rapport» en ce sens.
Me Abdoulaye Tine, qui s’appuyait sur l’arrêt du 28 avril, pour introduire son recours, s’est dit déçu par cette «décision scandaleuse» de la Cour suprême. Il promet de se tourner vers la Commission de la CEDEAO «pour qu’elle saisisse (à son tour) la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement pour prendre des sanctions (contre le Sénégal) pour atteinte à la démocratie».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 + 24 =


Bouton retour en haut de la page