ActualitésEconomie

NOUVELLE EXTENSION DU PAD ET DÉVELOPPEMENT DU PORT DE NDAYANE: Dp world et Cdc group annoncent un partenariat sur plusieurs millions de dollars

NOUVELLE EXTENSION DU PAD ET DÉVELOPPEMENT DU PORT DE NDAYANE
Dp world et Cdc group annoncent un partenariat sur plusieurs millions de dollars

Dp world et Cdc group, l’institution britannique de financement du développement et investisseur à impact, ont conclu un partenariat à long terme pour soutenir le développement du Sénégal et remédier aux disparités régionales grâce à l’expansion du port de Dakar et à des investissements au niveau du nouveau port de Ndayane.

 

Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un partenariat à long terme plus large visant à accélérer le potentiel commercial de l’Afrique et à améliorer les perspectives économiques de millions de personnes, en commençant par les ports de Dakar, Sokhna (Egypte) et Berbera (Somaliland).
Les ports et la logistique sont essentiels à la prospérité et au bien-être à long terme des populations, mais beaucoup d’entre eux en Afrique restent limités, manquant de capacité pour répondre aux besoins des économies locales. L’Afrique compte un sixième de la population mondiale, mais ne représente que 4 % des volumes[i] mondiaux de transport maritime par conteneurs. La ville de Dakar est aujourd’hui encombrée par plus de 1 000 camions entrant chaque jour dans le terminal à conteneurs. Le Sénégal et la région ont besoin d’une capacité accrue pour soutenir la croissance, éviter les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et, à terme, réduire le coût des marchandises importées essentielles.
Ce partenariat, qui a été élaboré pendant quatre ans, contribuera à changer cette situation. La plateforme couvre une période d’investissement à long terme. Dp world apporte initialement ses participations dans les trois ports existants et prévoit d’investir un milliard de dollars supplémentaires par le biais de la plateforme au cours des prochaines années. Cdc s’engage à hauteur d’environ 300 millions de dollars dans un premier temps, et prévoit d’investir 400 millions de dollars supplémentaires au cours des prochaines années. La transaction est soumise à certaines approbations réglementaires finales.
Le nouveau port de Ndayane, situé à l’extérieur du centre-ville, permettra un commerce supplémentaire équivalent à 3 % du Pib du Sénégal, soutenant une augmentation cumulée de 15 milliards de dollars de la valeur totale du commerce national d’ici 2035. Globalement, d’ici 2035, le port devrait faciliter des échanges équivalant à 18 % du Pib et à 36 % du commerce national.
Des infrastructures commerciales plus performantes peuvent améliorer la qualité de vie de millions de Sénégalais et de Maliens, et réduire considérablement le coût de la vie pour un grand nombre de personnes qui paient actuellement trop cher des produits importés essentiels. L’expansion permettra à près de la moitié de la population sénégalaise et à une proportion importante des 20 millions d’habitants du Mali d’avoir accès à des produits plus abordables, notamment des denrées alimentaires de base et des produits ménagers importés.
En outre, le commerce rendu possible par le port soutiendra 2,3 millions d’emplois au Sénégal, dont 22 000 seront créés par le commerce supplémentaire rendu possible par l’expansion du port de Ndayane. Le plus grand bénéfice devrait être ressenti par les secteurs de l’agriculture et de la pêche, qui sont cruciaux pour les marchés locaux et d’exportation. Plus de 1 000 emplois directs dans le secteur de la construction devraient également être créés pendant la construction du nouveau terminal à conteneurs de Ndayane, d’une valeur de 837 millions de dollars.
Selon le Sultan Ahmed Bin Sulayem, président du groupe et dg de Dp world : « Nous voyions l’Afrique comme un marché de croissance à long terme et le paysage des opportunités reste important. Ce partenariat avec Cdc nous offre une plus grande flexibilité pour accélérer et capitaliser sur ces opportunités, et nous permettra d’augmenter nos investissements dans les infrastructures portuaires et logistiques à travers l’Afrique. Ce partenariat créera des opportunités transformationnelles pour des millions de personnes au cours de la prochaine décennie. »
Pour Nick O’Donohoe, directeur général du groupe Cdc, «les économies stables et florissantes reposent sur un accès fiable au commerce mondial et intracontinental. Le plein potentiel de l’Afrique est limité par des ports inadéquats et des goulets d’étranglement commerciaux, ce qui freine la croissance économique de certaines des économies à la croissance la plus rapide du monde et mine la résilience sociale des régions les moins développées du monde. Cette plateforme aidera les entrepreneurs et les entreprises à accélérer leur croissance grâce à l’accès à des voies commerciales fiables et aidera les consommateurs africains à bénéficier d’une fiabilité accrue et d’une réduction du coût des biens vitaux et des denrées alimentaires de base. »
Mathieu Poirier, directeur des investissements du groupe Cdc d’ajouter : « L’expansion de Dakar sera le plus grand investissement direct étranger onshore jamais réalisé au Sénégal, et il est vital pour la croissance continue du Sénégal ainsi que pour décongestionner la ville de Dakar. Cela aidera finalement le Sénégal à devenir un centre d’activité économique pour la région et à soutenir le commerce avec le Mali, pays enclavé ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
19 + 20 =


Bouton retour en haut de la page