ActualitésSociété

Marche devant la mairie de Diass : La police disperse les manifestants

Les populations de Diass, qui ont voulu manifester contre la spoliation foncière dans leur localité, ont été dispersées par les forces de l’ordre sans ménagement.  
 
Selon Pape Daour Faye sur Walf, le souhait des autorités étatiques de faire disparaître l’ethnie Saphène et le manque de considération ne passeront pas. 
«Nous sommes acculés de tout bord par des prédateurs fonciers. Depuis plus de 48 heures, un homme a occupé  le terrain destiné à l’extension d’un de nos quartiers avec une forte présence des forces de l’ordre. Nous considérons que toute présence dans ce terrain sans notre consentement est illégale», a-t-il expliqué.
A en croire le porte-parole des manifestants, «au-delà de l’illégalité, légitimement, le site doit revenir aux populations qui sont étouffées de tout bord par les projets de l’Etat.
«Aucune extension n’est possible, parce que l’Etat et ses partenaires veulent réduire à néant l’existence de toute une communauté. Les projets de l’Etat doivent prendre en compte les préoccupations des populations», souligne-t-il.
En effet, les populations demandent l’arrêt des travaux pour un délai d’au moins 24 heures. Sinon, elles comptent affronter les forces de l’ordre au péril de leurs vies.  Dans la même dynamique, ces populations demandent au conseil municipal de les accompagner dans ce combat communautaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
2 + 4 =


Bouton retour en haut de la page