ActualitésEconomie

Macky Sall : « Rien ne doit arrêter notre marche vers l’émergence « 

 Le président Macky Sall a présidé aujourd’hui  la troisième conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA) au CICAD à Diamniadio.

Au début de son discours, le président Macky Sall a souhaité la bienvenue aux nombreux invités. Sur ce, il appelle à une
« Afrique debout et en marche ». Ensuite, Il rappelle  l’expérience asiatique comme la Malaisie en ne cédant pas à la fatalité  et de croire que l’émergence est bien possible . « Il faut des mutations pour montrer que l’émergence est bien possible », martèle le chef de l’état. Dans la même lancée,
Il rappelle aussi le thème qu’il considère comme vaste. Donc, Il conseille  à la conjonction du secteur privé national et international. Ensuite, il a abordé  le financement des projets
pour nos pays en trouvant des moyens comme le budget. Dans cette optique, il préconise une bonne collecte d’imposition. « Il faut finir avec l’immunité fiscale indue  » fustige le président ,avant d’enchaîner : »des millions sont perdus en Afrique ». Pour juguler le mal, il s’appuie  aussi sur » le  contrôle des flux internationaux dont le gouvernement ne cesse de surveiller ». Toujours dans la quête du financement, il argue que : »
le soutien au code minier  pourra générer des moyens pour l’état. L’emprunt aussi ,est à ne pas négliger mais le cercle des bailleurs se réduit ». En somme, il appelle à l’Afrique d’ étendre ses tentacules dans le monde vu sa superficie avec plus de 30 millions de km2. Une Afrique en quête  de développement  ne peut se résigner à l’exportation des matières brutes qui sont souvent mal rémunérées d’après le président Sall. Ainsi,il invite les pays à faire des délocalisations comme les Zones économiques spéciales  (Zes) pour permettre aux industriels de prospérer.
« Je voudrais saluer tous les champions d’Afrique du secteur privé. » note  le chef de l’état. Il a aussi salué les entreprises sénégalaises privées qui ont travaillé avec synergie sur le TER. Abordant le volet de l’inclusion sociale,  Il a rappelé  sur celle de la Cmu, l’accès à l’eau potable et à l’électricité en milieu rural avec le Pudc, le Puma, mais aussi la  Der pour soutenir les femmes et les jeunes pour l’auto emploi. « Il faut un état d’esprit pour lutter contre le sous développement en croyant en nous même pour forger les destins d’une Afrique émergente et prospère.L’heure de l’Afrique sonné, rien ne doit arrêter notre marche vers l’émergence  » conclut-il.

Lod Fall Senegal Actu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 + 12 =


Bouton retour en haut de la page