cropped-logotransparent.png

Lutte contre le trafic de migrants et la traite des personnes au Sénégal : Le ministère de l’Intérieur lance l’acte II du Programme opérationnel conjoint

23f4462a23a89b7fc777106eed06ea39f55cb12a

Financée à hauteur de 3,5 milliards de francs CFA, la phase 2 du Programme opérationnel conjoint entre le Sénégal et l’Union européenne a été officiellement lancée. Mis en place afin de lutter contre le trafic de migrants et la traite des personnes au Sénégal, il connait une réforme de taille.

En effet, pour cette deuxième phase, les forces de sécurité et de défense vont mieux être formées, outillées et équipées pour une surveillance des frontières.

Dans la phase 1, le programme avait mis l’accent sur les moyens techniques. Cependant, pour cette phase, la formation est au cœur de l’action pour renforcer la capacité d’investigation policière et judiciaire. Avec ses objectifs fixés, le Sénégal va relever les défis sécuritaires, relate le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, le général Jean-Baptiste Tine.

« Dans son approche thématique, le POC2 couvre ainsi un large spectre d’actions et d’activités touchant divers domaines, domaines de la criminalité transnationale organisée, mais calqués sur les besoins sécuritaires du Sénégal. Ainsi, il n’est nul besoin de rappeler que les défis sécuritaires auxquels est confronté notre pays aujourd’hui sont multiples et multiformes. La prévention de la lutte contre le trafic de drogue, la protection des frontières et la lutte contre tous les autres types de trafics illicites, blanchiment de capitaux, etc. », explique-t-il.

Cette réorientation de la phase 2 vise à consolider le dispositif de la première phase. L’État du Sénégal s’engage pour sa réussite. « Le soutien sans réserve de l’État du Sénégal par rapport au POC2. Les forces de défense et de sécurité sénégalaises, premières bénéficiaires du projet, ne ménageront aucun effort pour que sa mise en œuvre soit couronnée de succès », rassure le ministre chargé de la sécurité intérieure du pays Jean-Baptiste Tine sur iRadio.

De son côté, l’Union européenne liste quatre priorités et l’importance du projet dans sa politique migratoire. D’après Jean-Marc Pussani, l’ambassadeur de l’Union européenne, cet acte 2 reflète une approche globale, inclusive, ordonnée qui implique quatre ministères : l’Intérieur, les Forces armées, la Justice et les Finances.

D’ailleurs, pour la réussite de ce programme, une enveloppe de plus de 3,5 milliards de francs CFA a été dégagée pour une durée de deux ans.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top