ActualitésSociété

Les populations de Pikine s’offusquent des factures salées de la Sen’Eau

Certains quartiers de Dakar n’en peuvent plus des factures salées de la nouvelle société d’approvisionnement en eau potable. A Pikine, comme dans certaines localités, le constat est le même.
 
 A la cité Lobatt Fall, par exemple, le responsable de famille Cheikh Diop dénonce avec la dernière énergie cette hausse de 350 000 F sur sa dernière facture de la Sen’Eau. «Je ne comprends pas cette hausse vertigineuse», tonne-t-il dans le journal «le Soleil» de ce jour.
 
Cela en est de même pour son voisin Ibrahima Mbow, qui estime que ses factures ont connu hausse, passant de 28 000 à 130 000 F, alors que le volume consommé est approximativement le même. «Je vais déposer une réclamation. Mais je ne comprends pas pourquoi exiger 16 000 F pour tester le compteur», se préoccupe-t-il.
 
Dans cette situation, se trouvent aussi au moins cinq chefs de famille, d’après Ibrahima Mbow. «Tous refusent de croire aux raisons invoquées par les techniciens, comme les fuites d’eau. Rien ne peut justifier une augmentation de plus de 100 000 F. J’ai procédé à la vérification, je n’ai pas constaté de branchements irréguliers, ni de fuite», indique-t-il.
 
Tout comme les habitants de la cité Lobatt Fall, Mamadou Wone, habitant à Tally Bou Bess,  témoigne  de cette hausse. «La Sen’Eau m’a présenté une facture de 76 000 F. C’est le double de ce que j’avais l’habitude de payer», dit-il. Une autre restauratrice du nom de Dieynaba Sow affirme qu’elle va devoir payer 11 000 F, au lieu de 4 000 F ; le double de ce qu’elle avait l’habitude de payer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 + 20 =


Bouton retour en haut de la page