Actualités

Les piques de l’AS de Ce Mercredi 25 Août 2021

Le Sénégal va siéger au conseil exécutif de l’OMS
La 71ème session du Comité régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique a démarré depuis hier à Brazzaville, la capitale congolaise. Prévu du 24 au 26 août 2021, l’évènement qui se tient en vidéoconférence a déjà livré les premières décisions. Ainsi, le Sénégal et l’Éthiopie sont désignés pour siéger au conseil exécutif de l’OMS à compter de la 151ème session, prévue en mai 2022 après la 75ème assemblée mondiale de santé. Le pays de Téranga et les Seychelles seront aussi les représentants de la Région africaine au Programme spécial de recherche, de développement et de formation à la Recherche en Reproduction humaine (HRP) pour une période de trois ans, avec effet à compter du 1er janvier 2022. Parmi les sujets techniques qui seront débattus lors de cette 71èmesession figurent l’évolution du coronavirus en Afrique mais aussi les défis et les perspectives ; la mise en œuvre du programme de vaccination 2030 dans la Région africaine de l’OMS, entre autres.

Le Programme 100 000 logements entamé
Les Sénégalais ont été nombreux à s’inscrire au programme des 100.000 logements. L’on se demande même si l’Etat sera capable de fournir un habitat décent à toutes les personnes intéressées. Quoi qu’il en soit, les populations attendent avec impatience d’être édifiées sur leur sort. Il faut dire qu’elles seront contentes d’apprendre que les choses bougent du côté des entités du gouvernement chargées de la mise en œuvre de cette politique du chef de l’Etat. Hier, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, chargé du Logement, Victorine Ndèye a informé que des demandeurs ont été identifiés et convoqués à des entretiens suite à la phase d’instruction de leurs éligibilités. Elle a tenu à rassurer les uns et les autres que le processus de sélection est toujours en cours et qu’aucune attribution n’a été faite à ce jour. En plus de la plateforme de suivi, des numéros de contact téléphonique et WhatsApp seront mis en service prochainement. Tout demandeur pourra disposer d’informations sur son dossier, indique-t-elle.

«Julio l’Absolu» sous contrôle judicaire
Souleymane Ndiaye alias «Julio l’Absolu» a été libéré hier et placé sous contrôle judiciaire. Il l’a fait savoir hier dans l’après-midi via un post sur Facebook à travers lequel il s’est photographié à sa sortie de la cave du Palais de justice. Il dit sortir de sa garde-à-vue la tête haute et tient à remercier tout le peuple pour son soutien. Placé en garde à vue dimanche dernier par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), l’auteur du titre intitulé «Tariixa» avait bénéficié d’un retour de parquet avant d’être placé sous contrôle judiciaire.

Le rappeur, victime d’un coup monté…
Jamra n’a cessé de clamer l’innocence et la bonne foi du rappeur «Julio l’Absolu» dont le clip sert d’alerte relativement aux déplorables rivalités inter confrériques. Selon Mame Mactar Gueye et Cie, un minimum de bonne foi suffit pour admettre que le rappeur a été victime de gens malintentionnés qui ont pris un malin plaisir à présenter des «intros» de son clip séparément de la conclusion de son œuvre artistique. Ils pensent que c’est une manœuvre malveillante susceptible, pour les non-avertis, de donner à cet opus la malencontreuse configuration d’un prosélytisme malsain, facteur de division entre croyants. Alors qu’il se révèle plutôt, dans son épilogue, être un hymne à l’unité de la Oummah islamique sénégalaise.

Cheikh Bamba Dièye
Certains candidats aux élections municipales et départementales s’insurgent contre la somme de 15 millions Fcfa fixée comme caution pour chaque type d’élections. Parmi ceux-là, on peut citer le leader du Fsd/Bj, Cheikh Bamba Dièye qui soutient qu’on ne régule pas une élection par l’argent. Selon le député, le fait d’imposer une caution à 15 millions Fcfa est discriminatoire. «Cela revient à priver les citoyens de la possibilité de voter pour le candidat de leur choix. C’est ouvrir une voie royale à ceux qui jouissent honteusement et impunément des ressources de notre pays», indique Cheikh Bamba Dièye.

Le RIS en croisade contre la débauche
Jamra compte un soutien de taille dans sa lutte contre la banalisation de la débauche et des atteintes récurrentes à la dignité et à la pudeur à travers les médias classiques et sur Internet. Il s’agit du Rassemblement Islamique du Sénégal (RIS Al Wahda) qui justifie sa posture par le fait que Mame Mactar Gueye et Cie font face depuis quelques temps à des tentatives d’intimidation de certaines organisations qui veulent les réduire au silence. Le RIS lance ainsi un appel à tous les citoyens à se tenir debout pour freiner toute entreprise de banalisation de la dépravation des mœurs, des valeurs morales, culturelles et religieuses qui fondent notre humanité. L’organisation dirigée par Cheikh Matar Kébé invite les autorités, le Cnra en tête, à veiller à leur rôle de régulateur moral de l’espace audiovisuel public en interdisant toute publication ou diffusion audiovisuelle qui porte atteinte à la pudeur et à la dignité humaine..

Un pénitentiaire agressé par un détenu à Rebeuss
Gora Fall est vraisemblablement sadique. En détention à la Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss pour meurtre, il n’a trouvé rien d’autre que d’agresser un agent pénitentiaire en formation. Profitant certainement de son innocence, Gora a violenté le pauvre maton. Il a été appelé hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits de violence à agent, outrage à agent et rébellion. Devant la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés avant de demander la clémence du tribunal. Mais, cela n’a pas convaincu le juge qui a condamné Gora Fall à 6 mois de prison ferme.

 Inondations au Sénégal
Le leader de Tekki est convaincu que les récentes inondations notées sont dues à la mauvaise gestion de l’Etat. Mamadou Lamine Diallo dit être particulièrement touché par le vécu des populations avec les eaux. Dans son 265ème Questekki publié hier, le concepteur du responsabilisme a indiqué que Macky Sall, ses ministres et DG manquent d’empathie. A l’en croire, ils ont leurs âmes rivées sur les milliards accumulés. Pour eux, souligne-t-il, les vies humaines des Africains sont des marchandises, le prix étant 10.000 Fcfa ou un sac de riz à la veille des élections. Comment comprendre que c’est en juin 2021 que l’Assemblée nationale daigne examiner un rapport de mission sur les inondations qu’elle a commandité en octobre 2020, s’interroge-t-il. Sa conviction, dit-il, c’est que la lutte contre les inondations ne marche pas à cause de la politique politicienne du régime basée sur la corruption. Aussi, il pointe du doigt la politisation des postes de direction. En effet, souligne-t-il, celui qui est chargé d’exécuter le projet à Keur Massar, le patron de l’ADM, le juge Sall, ne travaille pas et qu’il passe son temps à battre campagne pour la mairie de Mbour, passage obligé pour devenir ministre.

Hissein Habré décédé de Covid-19, l’administration pénitentiaire s’en lave les mains
Hissein Habré était atteint de Covid-19. Sa femme Fatime Raymonne Habré l’avait confirmé quelques jours avant son décès avant de rassurer que les médecins s’étaient mobilisés pour le soigner. Malheureusement, l’ancien Président du Tchad ne survivra pas de cette maladie. Pour dissiper toute ambiguïté et rejeter toute responsabilité dans la contamination de l’ancien chef de l’Etat à la Covid-19, l’administration pénitentiaire a sorti un communiqué pour faire l’état des lieux en ce qui concerne le niveau de contamination dans les prisons sénégalaises et particulièrement à Dakar. Elle informe l’opinion publique que depuis le début de la pandémie à ce jour, aucun cas de contamination à la Covid-19 n’a été enregistré à l’intérieur des établissements pénitentiaires de Dakar. Concernant la maison d’arrêt et de correction du Cap manuel, les tests de Covid-19 effectués à la date du 23 août 2021 sur le personnel pénitentiaire de surveillance sont revenus négatifs.

Habré sera inhumé au Sénégal
Le Président Habré reposera bien en terre sénégalaise. L’information a été donnée par son avocat Me François Serre. Faisant passer le message de la famille, la robe noire a levé toute équivoque concernant un possible rapatriement du défunt au Tchad. L’avocat estime que Madame Fatime Raymonde Habré a indiqué n’avoir rien demandé au gouvernement tchadien, et qu’un jour viendra où le Président Habré sera entièrement réhabilité, et, tout ce qu’il a fait pour son pays, sera reconnu. Ce jour-là, rapporte Me François Serre, il reposera en terre tchadienne, avec dignité, respect, considération et, avec tous les honneurs dus à son rang et à ce qu’il a été toute sa vie. Telle a été toujours sa volonté et celle de sa famille, souligne-t-il avant d’ajouter qu’en respect à sa mémoire et les idéaux qu’il a défendus toute sa vie ; il reposera par conséquent en terre sénégalaise, une terre d’islam.

Bagarre à Pikine Nord
La violence s’est encore invitée au siège de la mairie de Pikine Nord. A l’origine, des divergences autour des opérations d’inscriptions sur les listes électorales. En effet, des militants du parti la République des Valeurs (RV), proches du responsable politique local Lamine Guéye, se sont battus contre les militants de l’Apr proches du maire Aamadou Diarra. Un blessé a été d’ailleurs enregistré du côté de RV. Cette scène de violence prédit une rude bataille entre acteurs politiques pour le contrôle de cette institution municipale.

Colère à Keur Massar
Les populations du département de Keur Massar sont fatiguées. C’est la conviction du coordonnateur de la Ligue des Jeunes patriotes du Sénégal (LJPS) de Keur Massar. Dans une note parvenue à «L’As», Aziz Diao affirme que malgré les 15 milliards Fcfa promis par le Président Macky Sall pour sortir les populations de la localité des inondations, force est de constater que celles-ci sont quasiment sur le point d’atteindre le paroxysme du désespoir total après les fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale sénégalaise. «Nous sommes là pour déplorer cette situation que vit la population massaroise. Nous sommes navrés de voir les conditions inhabitables dans lesquelles vit la population massaroise. On dirait que nos autorités ont de sérieux problèmes avec le sens des priorités. Car au moment où la population se noie dans les eaux de pluie, l’Etat investit des milliards Fcfa pour des besoins qui ne sont ni prioritaires ni urgents (TER, BRT, 60 milliards Fcfa pour l’achat d’un avion,…). Aziz Diao et Cie lancent ainsi un appel solennel au chef de l’Etat pour qu’il agisse promptement face à cette situation.

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc
Cela ne va plus entre le Maroc et l’Algérie. Celle-ci a annoncé hier la rupture de ses relations diplomatiques avec le Royaume chérifien. Le ministre des Affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra, a donné la nouvelle accusant dans la foulée le Maroc de poser des actions hostiles à l’égard de son pays. Justifiant cette décision, le ministre a fait porter, rapporte l’Agence France Presse (AFP), aux dirigeants marocains la responsabilité des crises répétées notées en Algérie et qui se sont aggravées dans le temps. Il accuse le Royaume d’être à l’origine des derniers incendies meurtriers qui ont ravagé le nord de l’Algérie. Tout ceci étant, dit-il, l’Etat algérien a décidé de réviser ses relations avec le Maroc et d’intensifier les contrôles sécuritaires aux frontières Ouest.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 + 6 =


Bouton retour en haut de la page