cropped-logotransparent.png

LES DESSOUS DE LEUR REFUS DE PARTICIPER AU DIALOGUE LUNDI PROCHAIN : Des candidats s’opposent à la libération de Sonko

Ousmane_Sonko

LES DESSOUS DE LEUR REFUS DE PARTICIPER AU DIALOGUE LUNDI PROCHAIN : Des candidats s’opposent à la libération de Sonko

 

Ce qui se passe dans l’opposition est inédit. Juste après l’annonce du dialogue par le président de la République Macky SALL lors d’une interview avec Le Soleil, la RTS, IMEDIA et Seneweb, des candidats admis, des recalés et des acteurs politiques ont fait des annonces pour rejeter la concertation. Plusieurs candidats ont refusé de prendre part aux concertations prévues lundi prochain. En vérité, ces candidats s’opposent à la libération prochaine d’Ousmane SONKO qui semble les déranger. Et ils tentent aussi de barrer la route à Karim WADE.

Le président de la République a reconnu que son mandat prend fin le 02 Avril 2024. Il a décidé d’organiser des concertations ce lundi pour fixer la date de la présidentielle dans les meilleurs délais. Le président Macky SALL  a dévoilé sa volonté de voir Ousmane Sonko, Diomaye FAYE et leur parti Pastef, participer au dialogue, s’ils le souhaitaient. Cet appel fait suite au rapprochement entre Benno et le Pds. Mais, certains parmi les 19 candidats ne voudraient pas voir Ousmane SONKO recouvrer sa liberté pour des raisons purement politiques. Leur activisme médiatique pour la libération du leader de Pastef n’a jamais été sincère. Tous les candidats qui ont appelé à la libération d’Ousmane SONKO pensaient pouvoir bénéficier du soutien des votes de ses militants. Ils ne voudraient pas également que Sonko participent à la campagne de Diomaye Faye. Etant informés des négociations entre Macky SALL et Ousmane SONKO à travers les déclarations des intermédiaires Atépa GOUDIABY et Alioune Tine, des candidats admis et certains relacés ont décidé de boycotter le dialogue décidé par le président Macky SALL. Un dialogue, il faut le dire, très profitable à Pastef, à son leader et à son candidat. «Le vœu le plus ardent de Macky SALL c’est de voir Ousmane SONKO et Karim WADE devenir candidats » nous a confié une source proche de la présidentielle sénégalaise. Malheureusement, ces candidatures n’arrangent pas certains candidats peu populaires.

Certains candidats qui appellent au boycott du dialogue, s’opposent en même temps à la libération d’Ousmane SONKO qui est une pièce maitresse de ces concertations prévues ce lundi. C’est également le cas pour certains acteurs de la société civile. Il est connu de tous que les conflits politiques nourrissent certaines organisations de la Société Civile. Et ces organisations civiles ont pour la première fois, décidé de s’opposer à Alioune Tine qui est leur doyen et qui a été au cœur des négociations entre Macky SALL et Ousmane SONKO.

Des leaders politiques comme Me El Hadji DIOUF, Moustapha DIAKHATE ont publiquement déclaré leur opposition à la libération d’Ousmane SONKO. Dans le camp de l’opposition et parmi les candidats validés, le même sentiment d’opposition à la libération de Sonko, est partagé. Mais, ils n’ont pas le courage de le dire publiquement. Le plus étonnant c’est que certains candidats jadis membres de Yewwi font partie des opposants à la libération du leader de Pastef.

Ousmane Sonko n’est pas leur seule et unique préoccupation. Ces candidats de l’opposition ont du mal à digérer le rapprochement entre Benno et le PDS dans le cadre de cette présidentielle. Il est évident que le Pds participera au dialogue ce lundi.

 

Dakartimes

Articles en Rapport

PUB

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top