cropped-logotransparent.png

Les chiffres clés de l’Assemblée nationale

les-chiffres-cles-de-lassemblee-nationale
Institution éminemment politique, l’Assemblée nationale, c’est aussi des statistiques. Seneweb vous livre les chiffres clés en ce jour d’installation des députés de la 14ème législature.
Deuxième position
 
L’Assemblée nationale occupe la deuxième place sur le plan institutionnel. Elle vient après la présidence de la République. C’est ce qui fait que le président de l’Assemblée nationale assure l’intérim en cas de démission, décès ou incapacité du président à exercer ses fonctions.
Quatorzième législature
 
A partir du lundi 12 septembre 2022, les députés de la 14ème législature seront installés à l’hémicycle. Cette législature marque une rupture jamais connue dans l’histoire du Sénégal. 82 députés pour le pouvoir contre 83 pour l’opposition réunie. Mais avec le ralliement de l’opposant Pape Diop, la majorité se retrouve avec 83 députés sans être sûre de remporter la présidence de l’Assemblée nationale. D’ailleurs, au-delà de ses divergences, l’opposition essaie de manœuvrer pour occuper le perchoir.
 
Dix sept milliards Francs Cfa
 
Le budget 2022 de l’Assemblée nationale est de 17,215 milliards FCFA. Cette enveloppe est supérieure à celles du Hcct (8,55 milliards) et du Cese (7,541) milliards réunis.
Un million trois cent mille Francs Cfa
 
Un député sénégalais a un salaire mensuel de 1 million 300 mille. A cela s’ajoute un véhicule 4×4 avec 300 litres de carburant. Le président et les vice-présidents, les présidents de groupe parlementaire et les secrétaires élus ont un salaire de 2 millions, plus 2 véhicules 4×4 et 1000 litres d’essence.
Onze présidents
 
L’Assemblée nationale a connu 11 présidents depuis 1960. Amadou Cissé Dia (1968-1983) a battu le record de longévité avec 15 ans de présidence. Habib Thiam (1983-1984) Youssou Diagne (2001-2002) et Macky Sall (2007-2008) ont eu les mandats le plus courts pour des raisons diverses.
 
Les autres ont eu des mandats classiques. Il s’agit de Lamine Guèye (1960-1968), Daouda Sow (84-88), Abdoul Aziz Ndao (88-93), Cheikh Abdou Khadre Cissokho (1993-2001), Pape Diop (2002-2007), Mamadou Seck (2008-2012) et enfin Moustapha Niass de 2012 à 2022.
Le 12ème président reste pour l’instant une énigme, puisque la majorité et l’opposition qui se battent ont chacune gardé secret le nom de son candidat. Ce n’est que ce matin qu’on apprend que pour le pouvoir, Macky Sall a choisi Amadou Mame Diop, par ailleurs maire de la commune de Richard-Toll, et directeur de la Sapco. Mais la candidature n’est ni rendue public par la coalition encore moins officielle.
Cent soixante cinq députés
 
Le nombre de députés a plus que doublé depuis les indépendances. C’est l’institution elle-même qui donne l’évolution du nombre de parlementaires sur son site internet. « De 80 en 1960, l’effectif est passé à 100 en 1978, à 120 en 1983 et à 140 en 1998, à 120 en 2001, à 150 en 2007 et depuis le référendum constitutionnel de 2016 le nombre de députés est de 165 ».
 
En fait, avec les socialistes, le nombre n’a cessé de grimper. A son arrivée au pouvoir en 2000, Abdoulaye Wade a baissé l’effectif de 140 à 120. Mais il va vite faire remonter le chiffre à 150 en 2007. Macky Sall y a ajouté 15 députés pour la diaspora.
Année mille neuf cent cinquante six
 
L’Assemblée nationale a été inaugurée le 22 novembre 1956, deux ans presque après la pose de la première pierre le 27 octobre 1954, selon le site internet de l’institution. Les locaux ont d’abord abrité le Grand Conseil de l’Afrique Occidentale Française (A.O.F.), de 1956 à 1959 ; puis l’Assemblée législative de la Fédération du Mali, du 04 avril 1959 au 20 août 1960 ; et enfin l’Assemblée nationale de la République du Sénégal à partir du 20 août 1960.
 
Quatorze commissions permanentes
 
L’Assemblée nationale compte 14 commissions permanentes. Une disposition prévue par l’article 24 du règlement intérieur. « Au début de chaque législature et à la première session ordinaire de l’année et après l’installation du Bureau définitif, l’Assemblée nationale constitue quatorze (14) Commissions permanentes (article 62 de la Constitution) ».
 
Cependant, du fait du caractère éminemment politique de l’Assemblée nationale, ce sont surtout la commission des lois et celle des finances qui sont les plus connues du public, parce que les plus sollicitées.
 
C’est ce qui fait que les autres comme la Commission du Développement Durable et de la Transition Ecologique, la Commission de l’Energie et des Ressources Minérales ou encore la Commission des Affaires étrangères, des Sénégalais de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine sont noyées dans l’anonymat.
 
L’Assemblée peut également constituer des commissions ad hoc sur des questions précises, liées notamment à l’actualité. Ce fut le cas de la commission sur les inondations et celle relative à l’affaire des 94 milliards.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top