cropped-logotransparent.png

L’envoyé de personnel de Macron bientôt à Dakar

L’ancien secrétaire d’État sous Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Bockel, nommé en février « envoyé personnel » du chef de l’État français, Emmanuel  Macron doit se rendre prochainement à Dakar, informe Jeune Afrique. Le média ne donne pas plus de précision sur la date exacte de sa venue dans la capitale sénégalaise.  M. Bockel, qui a récemment effectué plusieurs voyages à Abidjan, N’Djamena et Libreville, viendra au Sénégal pour discuter pour discuter notamment de la question de la présence militaire française. Paris souhaite réduire l’effectif de ses soldats en Afrique, et procéder à des réajustements afin que chacune de ses bases militaires soit réorientée vers la formation des armées africaines ou le soutien logistique« C’est un dialogue qui sera ouvert avec les États concernés. Et les décisions seront prises en fonction des contextes locaux et des attentes des partenaires. L’idée sera de co-construire », explique une source à l’Élysée cité par Jeune Afrique.  Rappelons que le Premier ministre, Ousmane Sonko avait fait savoir au mois de mai dernier que le maintien durable de l’emprise militaire française à Dakar était “incompatible avec la volonté du Sénégal de disposer de lui-même”.

L’envoyé de personnel de Macron bientôt à Dakar

L’ancien secrétaire d’État sous Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Bockel, nommé en février « envoyé personnel » du chef de l’État français, Emmanuel  Macron doit se rendre prochainement à Dakar, informe Jeune Afrique. Le média ne donne pas plus de précision sur la date exacte de sa venue dans la capitale sénégalaise.
 
M. Bockel, qui a récemment effectué plusieurs voyages à Abidjan, N’Djamena et Libreville, viendra au Sénégal pour discuter pour discuter notamment de la question de la présence militaire française. Paris souhaite réduire l’effectif de ses soldats en Afrique, et procéder à des réajustements afin que chacune de ses bases militaires soit réorientée vers la formation des armées africaines ou le soutien logistique« C’est un dialogue qui sera ouvert avec les États concernés. Et les décisions seront prises en fonction des contextes locaux et des attentes des partenaires. L’idée sera de co-construire », explique une source à l’Élysée cité par Jeune Afrique.
 
Rappelons que le Premier ministre, Ousmane Sonko avait fait savoir au mois de mai dernier que le maintien durable de l’emprise militaire française à Dakar était “incompatible avec la volonté du Sénégal de disposer de lui-même”. 
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top