Accueil Actualités Le Real Madrid remporte la Supercoupe d’Espagne après sa victoire face à...

Le Real Madrid remporte la Supercoupe d’Espagne après sa victoire face à l’Athletic Bilbao

0

Au stade Roi-Abdallah à Riyad en Arabie Saoudite, le Real Madrid et l’Athletic Bilbao s’affrontaient en finale de la Supercoupe d’Espagne. Dans ce début de match, les coéquipiers de Karim Benzema posaient le ballon et se créaient les premières occasions dangereuses. Le jeune Rodrygo, aligné sur le couloir droit de l’attaque, se montrait à son avantage. Sur l’une de ses nombreuses chevauchées, il servait Kroos qui envoyait une frappe puissante contrée de justesse par la défense basque. KB9, lui, s’illustrait par ses déviations et ses remises toujours justes. Il ne passait pas loin d’un but lorsque son tir venait caresser le montant gauche de Unai Simon (18e).
 
La suite après cette publicité
De leur côté, les hommes de Marcelino Garcia procédaient en contre et se créaient quelques opportunités. Lancé en profondeur, Inaki Williams voyait sa frappe être clairement ralenti (de la main) par un tacle de David Alaba. Mais pas suffisant pour siffler un penalty. Mais finalement, c’est presque logiquement que les Merengues ouvraient le score. Virevoltant depuis le début du match, Rodrygo servait Modric qui envoyait une merveille de frappe enroulée dans la lucarne de Simon (1-0, 38e).
 
Un vingtième trophée pour Benzema
En seconde période, les Madrilènes revenaient avec les mêmes intentions. Celles de poser le ballon et d’attendre patiemment le décalage pour créer des espaces. Marcelino décidait, pour inverser la tendance, de faire rentrer Nico Williams, petit frère de Inaki, et qui avait été décisif lors de la demi-finale face à l’Atlético de Madrid. Mais cette fois-ci, son entrée était très discrète. Le Real finissait d’ailleurs par doubler la mise. Sur une main dans la surface de Yeray, assez similaire à celle d’Alaba, l’arbitre du match attendait le VAR pour siffler penalty. Un penalty transformé sans trembler par Karim Benzema (2-0, 51e).
 
Le Français inscrivait son 303ème but sous les couleurs du Real Madrid et revenait à cinq unités seulement de la légende Alfredo Di Stefano (308) au classement des meilleurs buteurs du club, mais toujours très loin derrière Cristiano Ronaldo (450). Les Basques envoyaient leurs dernières forces dans la bataille et obtenaient un penalty en toute fin de rencontre. Un penalty qui aurait pu tout changer avec l’exclusion de Militao (88e). Mais comme un symbole, Courtois repoussait merveilleusement le tir de Raul Garcia. Et finalement, les coéquipiers de Luka Modric, encore exceptionnel au milieu de terrain ce samedi, assuraient la victoire. Après avoir dominé le Barça (3-2) en demi-finale, le Real Madrid prend le meilleur sur l’Athletic Bilbao en finale et remporte surtout la 12ème Supercoupe d’Espagne de son histoire.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here