cropped-logotransparent.png

La réponse sèche du syndicat des travailleurs municipaux au Pm Ousmane Sonko et à leur ministre de tutelle

Conseil interministériel sur l’Éducation : Ousmane Sonko lance les travaux

Les augmentations salariales et les versements d’indemnités généralisés dans divers secteurs de la fonction publique sous le régime de Macky Sall posent problème à Ousmane Sonko. D’ailleurs le Premier ministre l’a fait savoir, samedi en Conseil interministériel, consacré à la préparation des examens et concours.

 

« Comment pouvez-vous inscrire dans un texte qu’à chaque augmentation accordée aux agents de la fonction publique, cela doit profiter aux agents des collectivités locales alors que l’Etat ne transfère pas aux mairies les moyens qui doivent aller avec. Quelle est la mairie au Sénégal qui peut suivre le rythme ? Il n’y en a pas », s’est-il défendu.

 

Des propos qui n’ont pas plu au Syndicat Unique et Démocratique des Travailleurs Municipaux(SUDTM). Ce dernier, dans un communiqué parvenu à PressAfrik, se dit « surpris d’entendre le Premier Ministre , ancien maire et ancien parlementaire, déclarer qu’il était absurde de mettre dans une loi que tout avantage octroyé aux fonctionnaires d’Etat devrait l’être à ceux des collectivités territoriales ».

 

Le SUDTM rappelle à Ousmane Sonko : « d’autant que les travailleurs à qui monts et merveilles avaient été promis durant la campagne électorale attendaient de lui comme d’un messie, une sortie heureuse de crise en faisant des propositions concrètes car l’Etat est non seulement tenu de respecter ses engagements mais aussi de suppléer aux carences des collectivités territoriales qui sont ses démembrements en libérant les fonds de dotation ».

 

En outre, pour le Syndicat « convoquer la destructuration du système de rémunération est mal venu pour ceux qui continuent d’en profiter et encore plus pour les autres qui ne sont des victimes dont le seul tort est d’être des agents fonctionnaires de développement des collectivités territoriales. Pour ce qui est des fraudes constatées dans la délivrance des actes de naissance auxquelles il fait allusion, faut il rappeler que chaque corporation compte ses brebis galeuses ».

 

Le Syndicat ne rate également pas son ministre de tutelle à savoir de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement desTerritoires

 

Les grévistes « regrettent l’attitude de l’intersyndicale qui a refusé le plan de travail proposé, il n’a pas manqué de faire appel aux maires pour un service minimum. Il est dans son rôle. Mais ce que nous déplorons, c’est qu’il remette en cause l’effectif des ayants droit. Il semble oublier que comme dans la fonction publique nationale, la fonction publique locale compte des agents fonctionnaires et des non fonctionnaires.  »

 

En ce qui concerne la grève qui a trop duré, « il ne tient qu’à lui pour y mettre un terme. Il lui suffit de rencontrer et d’écouter la coalition And Gueusseum qui lui fera des propositions concrètes de sortie de crise », s’est adressé le syndicat à son ministre de tutelle.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top