Accueil Actualités Kaffrine: le député Aliou Dembourou Sow accusé de gestion nébuleuse d’un fonds...

Kaffrine: le député Aliou Dembourou Sow accusé de gestion nébuleuse d’un fonds de 675 millions pour les éleveurs

0

Une subvention de 675 millions de Fcfa accordée par le président de la République défraie la chronique à Kaffrine. La somme offerte est destinée à un projet d’achat de 300 taureaux géniteurs de race « GOUZERA » dans le but de donner un nouveau souffle au secteur de l’élevage.

Selon le correspondant du journal Le Témoin à Kaolack, l’ensemble des organisations d’éleveurs des 14 régions du pays était représenté à Kaffrine ou une rencontre s’est tenue pour dire non pour dire non à ce projet « insensé » piloté par le député Aliou Dembourou Sow et le maire de Gamadji, Harouna Galo Ba, qui ne joueraient pas franc jeu dans la gestion dudit projet.

Le Président Macky Sall a « décaissé » 675 millions CFA pour subventionner l’achat de 300 taureaux géniteurs. Ce projet a été communiqué tout récemment aux éleveurs de Dahra Joloff par le maire de Gamadji, Harouna Galo Ba, le député Aliou Dembourou Sow et Dame Sow, directeur de l’Elevage. Seulement voilà, les éleveurs regroupés au sein de la Fédération dénommée « Aynaabé Sénégal Tampi » (Les éleveurs du Sénégal sont fatigués), coordonnée par Cheikh Ka, dénoncent leur mise à l’écart. D’après lui, le duo Harouna Galo Ba et Aliou Dembourou Sow « n’a pas fait dans la transparence dans la gestion de ces fonds puisqu’il a tout ficelé à Dakar avant de communiquer sur ce projet ».

Or, d’après les membres de Aynabé Senegal Tampi, qui se sont livrés à nos confrères du Témoin, ces deux hommes ne devraient même pas parler au nom des éleveurs car n’étant pas représentatifs des éleveurs qui « leur ont déjà collé la casquette de vivre sur le dos de leurs pairs ».

D’ailleurs, souligne M. Ka, depuis 2012, ce sont les mêmes personnes qui jouent les intermédiaires entre le régime et les éleveurs « en se remplissant les poches au détriment des éleveurs sénégalais ». C’est pour cette raison que les organisateurs de la rencontre de Kaffrine invitent le chef de l’Etat Macky Sall à retirer ce projet car « il ne sera pas bénéfique pour la seule raison qu’il y a une nébuleuse tout autour ».

Harouna Galo Dia et Aliou Dembourou Sow ont mis en place, selon ces éleveurs, une société dénommée Gepes Sarl qu’ils gèrent eux-mêmes (Aliou et Harouna). Et un compte a été ouvert pour le versement des sommes collectées.

Mais, d’après les éleveurs de « Aynabé Sénégal Tampi », personne ne sait rien de ce compte. Ils soutiennent que, quand bien même la gestion du projet serait transparente, il n’en demeure pas moins que « c’est encore du gâchis dans la mesure où le Sénégal dispose de très bons géniteurs, donc pourquoi en acheter ? », s’interrogent-ils dans les colonnes du journal.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here