Accueil Actualités Justice : Sonko et Adji Sarr, toujours pas déliés

Justice : Sonko et Adji Sarr, toujours pas déliés

0

Le Doyen des juges du Premier cabinet, Omar Maham Diallo, a hérité de son prédécesseur Samba Sall décédé 601 dossiers. Mais celui du présumé viol Sonko-Adji Sarr, n’est pas encore épluché par le magistrat instructeur, selon L’Obs. Malgré le désir des deux parties d’aller vite à un procès.
 
Sonko-Adji au point mort
 
L’affaire Sonko-Adji Sarr n’a pas encore été étudiée par le magistrat. Entre-temps, M. Sonko, qui a toujours nié ces accusations, a été élu maire de Ziguinchor, en janvier dernier. Et Adji Sarr, un an après, a prêté sa voix aux médias français pour dépoussiérer le dossier et à l’étranger et à la barre…
 
Le Parti Pastef visé
 
Même constat pour celui de l’administrateur général de «Pastef», Biram Soulèye et du coordonnateur de Pastef Dakar, Abass Fall, de la femme de Biram de Soulèye, Patricia Mariam Gandoul, Fatima Mbengue, Bawar Dia et Dahirou Thiam.
 
Ils sont inculpés pour association de malfaiteurs, complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, menaces de voie de fait et violence. Avant d’écoper d’une procédure.
 
Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène
 
Les deux premiers cités ont été envoyés en prison, avant de décrocher une Liberté provisoire (Lp) un (1) un mois deux (2) jours après.
 
Poursuivis pour association de malfaiteurs, provocation à la Commission de crimes et délits et organisation d’un mouvement insurrectionnel, Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène, épinglés dans le cadre de dossiers dérivés de l’affaire de viol supposés du leader de Pastef-Les Patriotes, sont toujours à l’écoute du magistrat.
 
Les émeutes de mars
 
L’arrestation de Ousmane Sonko a entraîné en mars dernier, des milliers de Sénégalais dans la rue manifestant à tout-va. Les affrontements violents avec les forces de l’ordre avaient fait 14 morts. Un autre dossier qui traîne…