ActualitésPolitique

​Guerre en Ukraine: Dr Abdourahmane Diouf descend Macky et Zelinski

Dr El Hadji Abdourahmane Diouf, expert en échanges commerciaux internationaux, s’est prononcé sur les questions d’actualité internationale liées au déplacement du Président Macky Sall, président de l’Union Africaine, qui s’est rendu en Russie dernièrement pour demander au Président Poutine de libérer les importations du blé.

« La première question que je vais aborder est relative au conflit Ukraine-Russie. Nous donnons notre position par rapport à deux actes qui ont été posés. Le premier acte a été posé par le Président Macky Sall, président de l’Union Africaine, président de la République du Sénégal pour quelques mois encore. Il est allé à la face du monde engager notre responsabilité. Il est allé dire au Président Russe que nous sommes venues le voir non pas pour régler les problèmes sécuritaires du monde comme tous les grands leaderships le feraient, mais il est allé leur dire que nous avons faim. Et que nous avons peur de mourir de faim. C’est une honte. L’Afrique, le Président du Sénégal, le président de l’Afrique n’a pas a allé quémander de la nourriture auprès de Poutine. Nous le condamnons fermement et nous lançons un appel au président de la République Macky Sall pour reprendre notre dignité perdue », martèle Dr El Hadji Abdourahmane Diouf Président du Parti Awalé.

Le Docteur en Droit International Économique de noter que le deuxième acte qui a été posé vient du Président Ukrainien qui a fait un message pour dire « que la stabilité de l’Afrique dépendait de l’Ukraine ». « L’Ukraine est un pays de 44 millions d’habitants, quatre fois moins de population que le Nigeria, quatre fois moins de potentiel économique certainement que le Nigeria. Nous faisons plus d’un milliard. L’Ukraine n’est pas le vis-à-vis de l’Afrique. La stabilité de l’Ukraine dépend de la position du leadership que l’Afrique devrait avoir et que l’Afrique pourrait avoir pour faire face à ses questions sécuritaires. Donc c’est un message de dignité que nous lançons à notre Président qui est à la fois le Président de l’UA et celui du Sénégal pour lui dire de se ressaisir et de placer le leadership africain sur les questions sécuritaire pour que demain, aucune nation petite comme l’Ukraine nous vienne faire des injonctions dans la marche de l’Afrique », fulmine Dr Diouf.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 + 16 =


Bouton retour en haut de la page