Accueil Actualités Guédiawaye : Il administre une dizaine de coups de couteau à son...

Guédiawaye : Il administre une dizaine de coups de couteau à son épouse, sortie sans son autorisation

0

Unis pour le meilleur et pour le pire , E.D.Fall a failli rompre son pacte avec son épouse dans la tragédie ! Et pour cause, ce maçon a administré plus d’une dizaine de coups de couteau à sa conjointe. Tout est parti d’une crise de jalousie. Détails !

Pourtant E.D.Fall et son épouse vivaient un heureux ménage dans le quartier Gounass de Guédiawaye ! Mais leur couple risque de voler en éclats à cause d’une crise de jalousie.

Tout a basculé lorsque la dame F.C a quitté son domicile conjugal pour assister à un événement à l’insu de son époux. Une fois à la maison, le maçon a constaté que son épouse avait bravé son interdiction.

Ayant appris que son conjoint l’a devancé à la maison, la dame F.C est allée se réfugier chez ses parents pour échapper à une punition.

Las d’attendre le retour de sa femme, l’homme en colère décide de solder ses comptes à sa manière.

Le mari de la victime lynché par la foule

Il parvient à ses fins, lorsqu’il surprend son épouse à son lieu de commerce situé au marché Peund de Pikine. Se déroule alors une scène inouïe : E.D.Fall administré plus d’une dizaine de coups de couteau à son épouse sur plusieurs parties de son corps.

N’eût été l’intervention rapide des riverains, le pire se serait produit. Selon des sources de Seneweb, le maçon a été même lynché par la foule suite à cette cruelle agression.

Il a été sauvé de justesse par les éléments du commissariat central de Guédiawaye. Embarqué puis entendu, E.D.Fall a reconnu les faits.

Le maçon déféré devant le procureur

Le maçon voulait corriger, dit-il, son épouse qui avait bravé son interdiction de sortir du domicile conjugal.

Après les soins, la victime s’est présentée avec un certificat médical attestant une incapacité temporaire de travail ( Itt) de 21 jours.

Au terme de l’enquête, le maçon E.D.Fall a été présenté au procureur, ce lundi, matin pour coups et blessures volontaires et détention illégale d’arme blanche, d’après nos sources proches du parquet.

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here