ActualitésEconomie

Entre 2015 et 2020, la dette du Sénégal a explosé, plus 155%

Entre 2015 et 2020, le stock de dette extérieure publique des pays subsahariens a augmenté de 67,5 % à 454 milliards de dollars, selon la Banque mondiale.
 
En valeur absolue, les progressions les plus fortes se retrouvent en Angola (+25,3 milliards de dollars de dette publique supplémentaire entre 2015 et 2020), au Kenya (+21,67 milliards) et au Nigeria (+20,8 milliards). Trois pays francophones figurent dans ce « top 10 » : la Côte d’Ivoire, où ces créances ont augmenté de +138 % à 22 milliards de dollars, le Cameroun (+94 % à 15,3 milliards) et le Sénégal (+155 % à 17,2 milliards). 
 
Dans plusieurs pays africains, le coût annuel du service de la dette a connu une hausse disproportionnée, comparé à l’évolution de l’encours de la dette. Dans le cas du Sénégal, cette progression est  de +423 % à 1,4 milliard de dollars.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 + 21 =


Bouton retour en haut de la page