Accueil Actualités Concert de casseroles : ce qui s’est passé chez Barth et Khalifa...

Concert de casseroles : ce qui s’est passé chez Barth et Khalifa Sall

0

L’appel de Ousmane Sonko pour dix minutes de concert de casseroles hier, mercredi, à partir de 20 heures, pour protester contre le régime de Macky Sall, a été largement suivi à Dakar. Le leader de Pastef, lui-même, a été aperçu sur des photos et vidéos en train de se prêter à la nouvelle forme de manifestation qu’il a initiée.
 
Quid des autres leaders de Yewwi Askan Wi ? L’Observateur a effectué un tour notamment chez le président de la conférence des leaders de cette coalition de l’opposition, Khalifa Sall, à l’immeuble Kébé, en plein centre-ville, et à Mermoz-Sacré Cœur, le fief de Barthélémy Dias, nouveau maire de Dakar et autre figure majeure de Yewwi.
 
Si chez l’édile de la capitale, le mot d’ordre de Sonko a été suivi, c’était le calme au domicile de son prédécesseur. «A l’immeuble Kébé, pas de de coup de signal ni de coup d’envoi. Pas l’ombre de Khalifa ou pro-Khalifa ou encore un quelconque membre de sa famille», constate le journal du Groupe Futurs medias.
 
Ambiance totalement différente quelques quartiers plus loin, à Mermoz-Sacré Cœur. Même si Barthélémy Dias n’a pas été vu jouer lui-même sa partition, le concert de casseroles a démarré, comme prévu, à 20 heures.
 
«Hommes et femmes sont sortis en masse pour matérialiser l’appel du leader de Pastef, Ousmane Sonko, signale L’Observateur. Casseroles, ustensiles domestiques de métal, objets en fer servent tous à créer l’ambiance dans tous les coins et recoins de Mermoz-Sacré Cœur. Depuis les terrasses, balcons ou devant les maisons, les habitants tapent sur les casseroles pour afficher leur colère envers le pouvoir de Macky Sall.»

       

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here