Accueil Actualités CAN 2022: « Où est le public ? »

CAN 2022: « Où est le public ? »

0

Coup de griffe de l’ancien Lion Indomptable : après avoir bataillé pour libérer les joueurs évoluant dans les grands clubs européens, on peut se demander à quoi cela a servi si c’est pour voir Sadio Mané évoluer devant quelques centaines de personnes ou Mahrez à Douala devant vingt-cinq personnes. Le public doit comprendre que si c’est comme ça, à quoi bon d’organiser ces matches dans de beaux et grands stades. Heureusement, Garoua a montré l’exemple.

La première surprise de la CAN est venue de l’Algérie, tenue en échec par la Sierra Leone pour son entrée dans la compétition. Les Fennecs ont payé un excès de confiance né de leur longue série d’invincibilité et de la faiblesse supposée de leur adversaire, mais aussi d’un manque de réalisme. Ils ont aussi buté sur un gardien étonnant, Mohamed Kamara, que personne n’imaginait aussi performant. Un gardien habité par une grande confiance en ses moyens.
Autre leçon de la journée de mardi, la présence d’un très bon Nigeria qui s’est comporté en grand d’Afrique. Des Super Eagles très sûr d’eux et qui ont cherché à imposer leur supériorité face à l’Egypte sans calculer. Des Egyptiens qui ont certes Mohamed Salah, mais pas celui qui marche sur l’eau à Liverpool. Un Salah bien planté au sol, au point qu’on peut se demander où va l’Egypte.
Parmi les dernières équipes à entrer en lice ce mercredi, Tunisiens et Maliens offriront un spectacle de haut vol, un choc qui permettra d’évaluer très vite le niveau du groupe F.