Accueil Actualités Bilan sécurisation du Magal: 339 individus interpellés, 3kg de drogue saisis par...

Bilan sécurisation du Magal: 339 individus interpellés, 3kg de drogue saisis par la police

0

Quelques jours après le grand magal, qui a réuni des milliers de pèlerins à Touba, la police nationale vient de livrer le bilan de la couverture sécuritaire de ce grand événement.

Selon le document transmis à Seneweb, les limiers ont interpellé durant cette période trois cent trente-neuf (339) personnes pour diverses infractions dont : 164 pour vérification d’identité ; 89 pour détention, usage, offre et cession de chanvre indien ; 19 pour ivresse publique manifeste ; 04 pour détention et usage de produits cellulosiques ; 22 pour vol ; 04 pour rixe sur la voie publique ; 02 pour abus de confiance ; 01 pour coups et blessures volontaires ; 02 pour conduite sans permis de conduire ; 01 pour détention d’arme blanche et 31 pour nécessité d’enquête.

Parmi ces individus mis aux arrêts, cent trois (103) personnes ont été présentés  au procureur. 
 
Au cours de la période du grand Magal, les policiers du commissariat urbain de Mbacke, ceux du commissariat spécial Touba et ses secondaires dont le commissariat de Ndamatou ont saisi  trois (03) kilogrammes de chanvre indien.
 
Concernant diverses infractions routières, la police a mis en fourrière 6 véhicules, immobilisé 202 motos , 67 charrettes et saisi 293 pièces. Ainsi soixante-deux (62) accidents de la circulation ont été constatés dont, 24 corporels ; 37 dégâts matériels et 01 mortel, au niveau du secteur de la police. 
« Dans le cadre de la prise en charge des besoins sécuritaires de ce grand événement religieux, dans les zones de Touba, Mbacké et Diourbel, la Police nationale a déployé trois mille sept cent cinquante-quatre (3754) fonctionnaires de police composés d’éléments en civil et d’éléments en tenue et des moyens logistiques conséquents. 
 
Ce dispositif classique a été complété par des moyens techniques notamment, des caméras de surveillance et des drones. Cet appui technique a permis une plus grande proactivité dans la prise en charge des impératifs sécuritaires durant tout le Magal.
 
Il s’agissait principalement, pour la Police nationale, de lutter contre la criminalité sous toute ses formes avec la mise en service de plusieurs postes de police avancés au niveau des zones jugées criminogènes dans le but de réduire les délais d’intervention mais aussi, de favoriser une plus grande fluidité de la circulation particulièrement difficile en ces moments d’hivernage » lit-on dans la même noté du BRP de la police nationale.