Archives

Bangladesh: plus de 50 morts dans le gigantesque incendie d’une usine

Au moins 52 personnes ont péri et une trentaine ont été blessées, selon les autorités, vendredi 9 juillet, dans un gigantesque incendie qui a ravagé une usine près de Dacca au Bangladesh. De nombreux ouvriers ont dû sauter par les fenêtres pour échapper au brasier.

La police et des témoins ont rapporté que le feu avait débuté jeudi vers 17 heures à l’usine Hashem Food and Beverage, qui fabriquait notamment des bonbons, des nouilles et des jus de fruit. Les incendies et effondrements de bâtiments sont fréquents au Bangladesh, pays pauvre d’Asie du Sud, notamment au sein de son importante industrie textile, en raison du non-respect de mesures et normes de sécurité.

Le feu s’est propagé du fait de la présence de produits chimiques

La police avait initialement annoncé que trois personnes avaient péri. Mais ce bilan n’a cessé d’enfler vendredi, quand les pompiers ont finalement atteint les étages les plus élevés, ce qui a permis aux secouristes de commencer à retirer des cadavres de l’édifice. Les autorités ignorent pour l’instant le nombre total de personnes qui se trouvaient dans le bâtiment de six étages situé à Rupganj, une ville industrielle proche de la capitale.

Les corps brûlés ont été emportés vers des morgues par des ambulances, sous le regard horrifié et les cris de personnes dans les rues. La police a dû disperser par la force des centaines de personnes qui bloquaient des rues adjacentes. Dinu Moni Sharma, le chef des pompiers de Dacca, a expliqué que le feu s’était rapidement propagé du fait de la présence de produits chimiques hautement inflammables et de plastiques dans le bâtiment.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
12 + 25 =


Bouton retour en haut de la page