cropped-logotransparent.png

Arsenal et le Bayern dos à dos après un match à rebondissements

IMG_0719

Arsenal et le Bayern dos à dos après un match à rebondissements

Devant au score puis mené, Arsenal a sauvé l’essentiel en arrachant un match nul face au Bayern mardi en quarts de finale aller de Ligue des champions (2-2).

 

Le match : 2-2

Le Bayern n’est plus souverain en son royaume mais a encore assez de ressources pour tenir en échec à l’extérieur le leader de la très disputée Premier League. Ce joli résultat nul en terre anglaise laisse le suspense intact à une semaine du match retour, qui devrait être ouvert, comme l’arrière-garde du Bayern dans le premier quart d’heure.

Arsenal a en effet imprimé sa marque sur le début du match, en mettant en relief les difficultés défensives des Bavarois sur le côté gauche. Une première récupération haute de Bukayo Saka à la suite d’une passe trop molle pour Alphonso Davies a permis, en bout de chaîne, à Gabriel Martinelli de frapper du gauche, hors cadre (7e).

Cinq minutes plus tard, une ouverture de Martin Odegaard pour Saka a de nouveau mis en lumière le pressing offensif des Gunners, avec une contribution décisive de Kai Havertz. Ben White en a profité pour servir Saka qui, grâce à la passivité d’Eric Dier, a décoché un tir du gauche fatal pour Manuel Neuer (1-0, 12e).

Touché, le Bayern aurait pu couler en quatre minutes, puisque White a hérité d’une balle de break monumentale, gâchée en frappant directement sur le gardien international allemand (16e). Dans ce contexte de domination londonienne, l’égalisation du Bayern était fort inattendue. Elle est survenue grâce aux approximations de la défense des Gunners, à la suite d’un ballon en profondeur récupéré par Gabriel. Déstabilisé par le positionnement très haut de David Raya et privé d’une solution de passe en retrait, le défenseur central brésilien a relancé de manière aléatoire, ce qui a profité à Leroy Sané. L’ancien ailier de City a servi dans la profondeur Leon Goretzka, qui a lui-même trouvé Serge Gnabry, buteur en taclant avec son pied droit (1-1, 18e).

La balle de 3-2 pour Coman puis Saka en fin de match

Freiné après sa bonne entame, Arsenal a été carrément doublé à la demi-heure de jeu, lorsque Sané a réussi un rush monumental, transperçant la défense adverse et poussant William Saliba à la faute dans la surface d’Arsenal. L’ancienne star de Tottenham Harry Kane a profité de l’aubaine pour donner l’avantage à son équipe, sur penalty, en prenant Raya à contre-pied (1-2, 32e).

Sans un retour miraculeux de White, le Bayern aurait même pu rapidement tripler son bonheur, mais Sané a sans doute ajouté un crochet de trop à son action individuelle, sur une ouverture de Jamal Musiala (35e). Vexés, les Londoniens ont démarré la seconde période en insufflant du rythme et en martelant leur pressing. Mais le Bayern a continué à appuyer sur l’accélérateur en transition, ce qui a permis à Gortezka de se mettre en position de tir à l’entrée de la surface, sans réussite (57e).

2
Le Bayern a marqué 2 buts sur… 2 tirs cadrés !

De l’autre côté du terrain, Arsenal n’abdiquait pas, malgré la résistance de la défense adverse, mais semblait de plus en plus mis en échec. Sauf que les changements ont participé à un basculement : un ballon arraché au pressing, un décalage subtil de Gabriel Jesus pour Leandro Trossard, auteur de l’égalisation (2-2, 76e), et les Gunners, favoris pour la qualification avant le coup d’envoi, se sont relancés !

Le score n’a plus bougé, malgré une énorme occasion de Kingsley Coman, dont le tir de l’extérieur du pied droit a heurté le poteau (90e). La très belle impression laissée par le Bayern aurait pu voler en éclat à l’extrémité du temps additionnel, quand les Gunners ont cru obtenir un penalty à la suite d’un duel entre Neuer et Saka (90e +5). Mais il n’y a pas eu de sanction pour les Bavarois, qui ont sans doute passé quelques secondes en apnée dans l’attente de la décision arbitrale. Comme, par moments, les spectateurs de cette rencontre à rebondissements.

Le joueur : Sané à toute vitesse

Des jambes de feu, et l’enfer par moments pour l’arrière gauche d’Arsenal Jakub Kiwior, remplacé à la pause : Leroy Sané a boosté le jeu de transition du Bayern et s’est retrouvé impliqué sur les deux buts de son équipe, avec notamment une percée monumentale sur le second. S’il a raté un but (35e) et quelques gestes, entre autres ce service pour Gnabry qui aurait pu être décisif (54e), sa sortie du terrain, quelques secondes après une nouvelle accélération tonitruante, a pu paraître un peu précoce (66e).

L’Equipe

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top