ActualitésPolitique

And Samm Jikko Yi demande à Yewwi de surseoir à la manif du 29 juin

And Samm Jikko Yi demande à Yewwi de surseoir à la manif du 29 juin

And Samm Jikko Yi demande à Yewwi de surseoir à la manif du 29 juin

Par la grâce de Dieu, par le génie de son peuple, par la sagesse de ses  fils investis de l’autorité morale et religieuse, notre pays, le Sénégal s’est toujours distingué par sa stabilité et la cohabitation de ses différentes composantes ethniques, religieuses et autres dans la paix, le respect mutuel et la cohésion sociale.
Cette situation que nous envient beaucoup de pays en Afrique nous vaut même, dans un domaine aussi conflictuel que celui de la politique, une solide réputation de pays démocratique. Tout cela est en train aujourd’hui, par le fait des acteurs politiques, d’être gravement compromis. L’exacerbation de l’adversité politique, les joutes verbales qui exhalent la haine, les scènes de violence, les menaces, les stratégies jusqu’auboutistes, tout indique que notre pays est à la croisée des chemins.
Toute dénégation, toute négligence, toute indifférence face à la situation nous mènera vers le chaos, vers une catastrophe dont tout le monde aura à souffrir. Aussi, il revient à tous les sénégalais de quelque bord politique qu’il soit, mais aussi aux organisations de la société civile, aux autorités religieuses, ainsi qu’à toute autre bonne volonté de se mobiliser pour juguler les menaces qui pointent à l’horizon du fait des élections législatives à venir.
Le Collectif Ànd Sàmm Jikko yi, pour sa part, pense qu’il faut de toute urgence prendre des mesures idoines pour prévenir la confrontation en vue et les conséquences désastreuses qui pourraient en découler. Il invite tous les acteurs de la scène politique à poser, hic et nunc, des actes indispensables à l’apaisement de la tension. Il exhorte le Président de la République garant de la stabilité sociale de prendre l’initiative en posant un acte aussi significatif que de libérer tous les détenus suite à la manifestation interdite du 17 juin 2022. Il demande à la coalition Yewwi Askanwi de surseoir à la manifestation projetée du mercredi 29 juin 2022. Ces actes seront susceptibles de créer un climat propice à l’amorçage d’un dialogue qui demeure incontournable pour une solution durable à la crise politique.
And Samm Jikko est persuadé que le problème auquel notre pays est confronté est essentiellement politique et c’est une solution de cet ordre qu’il faut lui trouver. Toute autre démarche serait non seulement inefficace mais pourrait menacer de discrédit notre système judiciaire et notre  organisation administrative. Notre pays a eu dans le passé à faire face à des crises politiques et c’est à une tradition de dialogue et de concertation que nous devons de les avoir toujours transcendées.
Nous demandons au Chef de l’Etat de proposer et à l’opposition de l’accepter une concertation dont l’objectif sera d’en arriver à des décisions consensuelles qui garantiraient un processus électoral inclusif et transparent.
Le Coordonnateur National
Ababacar MBOUP

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il aurait été plus juste de demander aux pouvoirs politiques d’autoriser la manifestation, à la police d’encadrer cette manifestation, et aux partis politiques, coalitions de Paris politiques, et organisations de société civiles de se retrouver après la manifestation pour une concertation dont l’objectif serait d’en arriver à des décisions consensuelles relativement au processus électoral.

  2. Il aurait été plus juste de demander aux pouvoirs politiques d’autoriser la manifestation, à la police d’encadrer cette manifestation, et aux partis politiques, coalitions de Paris politiques, et organisations de société civiles de se retrouver après la manifestation pour une concertation dont l’objectif serait d’en arriver à des décisions consensuelles relativement au processus électoral. Qu’Allah assiste davantage notre chère République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
7 + 24 =


Bouton retour en haut de la page