L'actualité d'ici et d'ailleurs

AIBD : Très remontés, les travailleurs vont battre le macadam

0
AIBD : Très remontés, les travailleurs vont battre le macadam 
  L’Intersyndicale des travailleurs de l’aviation civile et du secteur des transports aériens regroupant tous les travailleurs de l’AIBD et les autres aéroports du Sénégal, a tenu un point de presse ce jeudi 13 avril 2023 à l’hôtel Good Rade.
 
À cette occasion, les 12 syndicalistes ont listé leurs doléances qui tournent autour de quatre points. En effet, ils revendiquent l’implantation des antennes du Centre des réceptions déportés à Diass, le paiement des indemnités de sécurité aérienne, l’attribution des terrains que le chef de l’État avait octroyés aux travailleurs de l’AIBD à Daga Kholpa et à Thiès-Nord ainsi que l’harmonisation des traitements entre les différentes catégories de travailleurs de l’ex-ADS (Agence des aéroports du Sénégal) et ceux de l’AIBD SA. 
 
Concernant les antennes du CRD avec le Centre des réceptions déportés, les travailleurs disent avoir mené depuis un an « des initiatives au niveau des autorités compétentes pour trouver une solution consensuelle par rapport au site d’implantation des antennes, parce que les autorités ont porté leurs choix sur la zone dite Hangar Pèlerins contrairement à la proposition des travailleurs qui est totalement contre ce choix ».
 
Sous cet angle, l’Intersyndicale rappelle que les antennes étaient à Yeumbeul avant d’être déplacées à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Yoff à cause de la forte urbanisation observée dans la zone. 
 
Ainsi, sachant que ces antennes sont destinées maintenant à la ferraille, l’ASECNA travaille pour installer de nouvelles antennes. Mais ce « qu’ils ne comprennent pas, c’est le choix des autorités qui souhaitent implanter ces antennes à Hangar Pèlerins ». D’après eux, implanter ces antennes à Diass « serait mieux et n’aurait pas d’impact sur les habitations ».
 
S’agissant de la question des indemnités, l’Intersyndicale précise que les travailleurs rencontrent actuellement des difficultés pour percevoir leur paiement. Ce qui fait qu’ils sont à cinq mois d’arriérés. Situation qu’ils jugent « anormale ».
 
Pour ce qui est de l’harmonisation des traitements entre les deux catégories de travailleurs, à savoir la fusion des ex-agents de l’ADS et ceux de l’AIBD SA, les syndicalistes avancent qu’il était prévu d’harmoniser les salaires, les primes et les indemnités entre les deux catégories, mais depuis lors « rien n’a été fait ».
 
 Pour toutes ces raisons, l’Intersyndicale des travailleurs de l’aviation civile tire la sonnette d’alarme sur l’urgence d’un traitement équitable et responsable afin d’anticiper les troubles sociaux qui pointent à l’horizon, pouvant engendrer des conséquences néfastes à l’essor harmonieux de l’espace hub aérien.
 
Sur ce, ils exigent la révision de la décision d’implanter les antennes à Hangar Pèlerins avec une analyse approfondie sur la proposition d’implanter ces antennes à Diass, la prise de dispositions fermes pour le paiement immédiat des cinq mois d’arriérés, l’attribution définitive des parcelles à usage d’habitation pour les travailleurs de la plateforme dans les meilleurs délais et l’harmonisation des traitements entre les deux catégories de travailleurs, pour éviter la frustration.
 
L’Intersyndicale n’exclut pas de déposer un préavis de grève. En attendant, les syndicalistes donnent au gouvernement un deadline fixé au plus tard le 1er mai 2023 pour satisfaire leurs revendications. Si la situation perdure, ils vont passer à la vitesse supérieure.
Leave A Reply

Your email address will not be published.