cropped-logotransparent.png

Affaire Maimouna Ndour Faye : Ce qu’en pense El Hadj Ibrahima Sall

Maïmouna Ndour Faye : Les dernières nouvelles sur son état de santé
Affaire Maimouna Ndour Faye : Ce qu’en pense El Hadj Ibrahima Sall
L’agression subie par Maïmouna Ndour Faye  vendredi 01 mars « était prévisible » d’après l’ancien ministre El Hadj Ibrahima Sall, invité du Grand Jury ce dimanche. L’agression qu’il qualifie de « tentative d’assassinat » résulte, pour l’homme politique, d’un « laxisme de l’Etat » combinée à « une certaine permissivité de la société qui fait qu’aujourd’hui, on a accepté des choses qu’on aurait jamais dû accepter et sur lesquels il fallait être extrêmement ferme ».
 
El Hadj Ibrahima Sall rappelle ici que depuis « 05 ans, nous assistons à une transformation radicale de la vie politique où des injures et la violence sont devenues le lot quotidien ». La pensée unique « est déjà instaurée. Depuis plusieurs années, le droit à la différence n’existe plus, le droit de penser autrement n’existe plus » a-t-il déploré. 
 
L’ancien ministre dit être davantage choqué par « le silence des intellectuels parce que quand on brûle des bibliothèques, on brûlera des hommes forcément ». « Donc ce que j’ai vu et la timidité de la condamnation des intellectuels sur la mise à feu des bibliothèques, des facultés me paraît extrêmement grave, extrême choquant » a-t-il poursuivi. 
 
Face à cette violence qui semble avoir atteint son paroxysme, El Hadj Ibrahima Sall prône d’abord la condamnation. « Je voudrais lancer un appel solennel à tous les acteurs de la vie politique, à tous les citoyens sénégalais et à tous les êtres humains qui vivent au Sénégal de s’élever pour condamner fermement ces actes de violence. »
 
 Ancien ministre sous Diouf, il invite aussi l’Etat à sanctionner sans trembler. Il estime que « quand la main de l’Etat doit défendre la liberté et la vie des personnes, elle doit défendre la vie des institutions, elle ne doit pas trembler ». 
 
El Hadj Ibrahima Sall reste persuadé qu’il « faut agir avec fermeté et sans faiblesse aucune contre les ennemis de la liberté, contre les ennemis de la paix et contre les ennemis de la propriété privée ». « Que justice soit faite, que les auteurs soient poursuivis, qu’ils soient traduits en justice et que la justice punisse sans faiblesse », a-t-il conclu. 

Articles en Rapport

PUB

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top