Accueil Actualités Abdoulaye Ndoye SG Cusems : « Nous n’attendons rien de cette rencontre...

Abdoulaye Ndoye SG Cusems : « Nous n’attendons rien de cette rencontre (avec le gouvernement) »

0

Le secrétaire général du Cadre unitaire des enseignants du moyen secondaire (Cusems), Abdoulaye Ndoye, a déclaré qu’il n’espérait rien de la rencontre prévue jeudi avec le gouvernement, précisant que c’est le président Macky Sall qui détient la solution aux revendications des enseignants.

« Nous n’attendons rien de cette rencontre, car la solution est entre les mains du Président [Macky Sall] qui peut résoudre les revendications posées par les enseignants », a déclaré Abdoulaye Ndoye. Bien que les accords avec le gouvernement n’ont même pas connu un début de solution, a rappelé Abdoulaye Ndoye, les enseignants n’ont pas observé de mouvement de grève depuis deux ans, à cause de la situation liée à la pandémie de Covid-19.

Le Secrétaire général a indiqué qu’une étude a conclu à une iniquité dans le traitement des fonctionnaires. Il a déploré le fait que le gouvernement accorde des indemnités de 150.000 à 400.000 francs à des corps de fonctionnaires qui sont dans la même hiérarchie que les enseignants.

Abdoulaye Diop a invité ses camarades à poursuivre le mot d’ordre de boycott des cours qui, d’après lui, est suivi à plus de 90 pour cent à l’échelle nationale. Il estime que les enseignants doivent rester à l’écoute de leurs mandants qui ne comptent pas reculer sans la satisfaction de leurs doléances.

Outre le rééquilibrage du régime indemnitaire de la fonction publique, le problème des prêts DMC et de celui des décisionnaires ainsi que les avancements restent entier, fustige Abdoulaye Ndoye. Il n’écarte d’ailleurs pas un boycott des

Le gouvernement organise, jeudi, un atelier de recueil des propositions relativement aux questions portant sur le système de rémunération spécifique aux enseignants et la demande de création de corps d’administrateurs scolaires dans le secteur public de l’éducation et de la formation.

Dans un communiqué, le ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public indique que les enseignants sont invités à prendre part à cet atelier qui fait suite à la tenue, le 7 janvier dernier, d’une séance plénière de restitution des conclusions au terme des rencontres sectorielles.

Le système éducatif sénégalais est perturbé depuis quelques semaines, par un mouvement de grève du SAEMS et du CUSEMS, deux syndicats d’enseignants des cycles moyen et secondaire, qui demandent à l’Etat d’appliquer les accords signés avec les enseignants en 2018.