cropped-logotransparent.png

3 accidents et 21 morts en 24h : Le nouveau régime face à la lancinante problématique de la sécurité routière

3 accidents et 21 morts en 24h : Le nouveau régime face à la lancinante problématique de la sécurité routière
3 accidents et 21 morts en 24h : Le nouveau régime face à la lancinante problématique de la sécurité routière
L’image rappelle Antoine Félix Abdoulaye Diome, ancien ministre de l’Intérieur. Dans une tenue de terrain, une casquette sur la tête, El Malick Ndiaye s’est rendu nuitamment à Koungheul, région de Kaffrine, là où 14 personnes ont péri à la suite d’un accident de la route provoqué, selon les premiers éléments de l’enquête, par l’éclatement d’un pneu d’un bus. C’est donc le premier déplacement du genre du tout nouveau ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aériens. « Avec tout ce qu’on m’a dit sur ce bus, l’accident était inévitable », s’est-il ému, prônant le durcissement des mesures contre la surcharge contre l’« irresponsabilité » de certains chauffeurs.
 
Mais quelques heures plus tard, 4 autres personnes ont perdu la vie dans des circonstances pareilles, à Thiadiaye, puis trois autres à Keur Souleye Thiam, non loin de Nioro du Rip. Ce qui fait un total de 21 décès en seulement moins de 24h.
 
Une série d’accidents mortels qui remet sur la table la lancinante question de l’insécurité routière. Celle-ci risque alors d’être un ennui au nouveau régime comme elle l’a toujours été pour les régimes qui se sont succédé.
 
Le gouvernement de Macky Sall avait pris, après l’accident de Sikilo et de Sakal, de nouvelles mesures pour lutter contre l’insécurité routière, dont une interdiction des voyages nocturnes en bus et l’importation de pneus d’occasion. Les véhicules de transport public de voyageurs seront interdits de « circuler sur les routes interurbaines, entre 23h et 5 h », avait d’ailleurs déclaré le Premier ministre Amadou Bâ, à l’issue d’une réunion gouvernementale dans la nouvelle ville de Diamniadio, près de Dakar.
 
 
 
D’autres mesures interdisant l’importation de pneus d’occasion et rendant « obligatoire le plombage des compteurs de vitesse des véhicules de transport de personnes et de marchandises à 90 km/h » ont également été annoncées lors de cette réunion.
 
Le bus, qui s’est renversé non loin de Koungheul, pouvait-il arriver à Dakar bien avant 23 h, comme l’exige la loi en vigueur ? Le pneu, cause du drame, n’est-il pas d’occasion ? Autant de questions qui prouvent que le véritable défi pour les nouvelles autorités, c’est de veiller au strict respect de toutes ces mesures.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

Articles en Rapport

PUB

DERNIERS ARTICLES

PUB

SENEGALACTU est un site d’Information Sénégalais dont la ligne éditoriale est axée sur la Politique, la Santé, le Sport, la Culture etc… Senegalactu n’est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.
Service Commercial: pub@senegalactu.info
Rédaction: contact@senegalactu.info
Téléphone: +33 750 92 47 98 NUMERO ISSN 2712 – 696X

Nous suivre

scroll to top